Kandahar: un attentat fait 36 morts

Au moins 36 civils ont été tués et 64 blessés mardi soir dans un attentat suicide au camion piégé

Au moins 36 civils ont été tués et 64 blessés mardi soir dans un attentat suicide au camion piégéAu moins 36 civils ont été tués et 64 blessés mardi soir dans un attentat suicide au camion piégé

L'attentat s'est produit dans le centre de Kandahar (sud), tout près d'un vaste complexe comportant une salle de réception pour mariages, des boutiques et un hôtel.

Il s'agit de l'explosion la plus meurtrière dans le pays depuis l'attentat suicide qui avait frappé l'ambassade indienne à Kaboul le 7 juillet 2008, tuant plus de 60 personnes.

Bernard Kouchner, chef de la diplomatie, a condamné "avec la plus grande fermeté" l'attentat suicide qui a fait 36 morts mardi à Kandahar, dans le sud de l'Afghanistan, et a répété la "détermination" de la France à maintenir son engagement dans le pays.

Au moins 10 bâtiments résidentiels ont été ravagés par l'explosion, énorme selon les témoins, et les secours s'efforçaient, dans la nuit tombée, de dégager les civils coincés sous les décombres.

L'attentat a eu lieu près d'un hôtel fréquenté par des étrangers, du quartier général des services de renseignements provinciaux, et à moins d'un kilomètre de la maison d'Ahmad Wali Karzaï, chef du conseil provincial et frère du président afghan Hamid Karzaï.

Les civils sont les premières victimes du conflit afghan. Plus de 1000 ont été tués pendant les six premiers mois de l'année, selon l'ONU. Kandahar est la capitale de la province éponyme, souvent visée par des attaques et attentats des talibans. Les attentats suicide, réguliers à Kandahar ces dernières années, se faisaient plus rares dernièrement. Le régime des talibans (1996-2001) en avait fait sa capitale.