Mozambique, un joyau empoisonné

France 24

La ville de Nthoro, dans le nord du Mozambique, renferme la plus grande réserve de rubis au monde. 80% de la production mondiale. Mais la découverte de ce trésor est loin d'être une bénédiction pour les habitants

En 2009, la société britannique MRM, obtient les droits d'exploitation de la mine. Depuis, les habitants ont été expulsés, et ont interdiction de cultiver ou de construire des maisons.

Sérgio Eusébio, un villageois, raconte :

" Le jour où la sécurité du MRM est arrivé dans notre village, ils sont venus avec une grosse machine et ils ont détruit nos maisons, ils nous ont pourchassés et ont tout incendié."

La ruée vers le rubis a généré près de 240 millions d'euros de bénéfices. Une richesse, qui ne profite pas aux 12 000 habitants du village, toujours privés d'eau potable et d'électricité.

Fabião Namiva, un élu local, fait le lien entre MRM et les habitants :

"Il y a un peu de retard dans la construction des maisons pour la réinstallation, mais nous sommes optimistes car nous avons des contacts avec la MRM, ils nous ont dit que les travaux étaient en cours."

Déterminés à se défendre, une centaine de Mozambicains ont entamé une procédure judiciaire à l'encontre de la Grande-Bretagne. Ils dénoncent de graves atteintes aux droits humains.

Vous êtes à nouveau en ligne