En Côte d'Ivoire, Bouaké à sec !

France 24

A cause d'un lac quasiment asséché, Bouaké, la deuxième ville de Côte d'Ivoire souffre d'une pénurie d'eau.

Le passage du camion-citerne, les habitants de Bouaké ne le manqueraient sous aucun prétexte. Et pour cause : Depuis 3 mois, la deuxième ville de Côte d'Ivoire est confrontée à une pénurie d'eau.

Chagata Soro commerçante, témoingne : "On souffre, la population souffre trop. On ne nous donne pas d'eau. C'est seulement aujourd'hui qu'ils sont venus nous en apporter".

A cause du réchauffement climatique, le lac du barrage de la Loka qui fournissait les 3/4 de l'eau de la ville est quasiment à sec. Résultat : un rationnement a été mis en place.

Nicolas Djibo, maire de Bouaké prévient : "Nous rentrons dans une période de rationnement de l'eau et cette eau sera rationnée jusqu'à la mise en place de la solution définitive qui est de relier la ville de Bouaké au Lac de Kossou."


Mais l'opération coute cher : une trentaine de milliards de francs CFA (environ 45 millions d'euros). Une partie de cette somme devrait être financée par la Banque Mondiale.

Vous êtes à nouveau en ligne