Croates: défaite et des fêtes

FRANCE24

Ils ont raté l'étoile du titre, mais pas celle de l'enthousiasme : malgré la défaite, les Croates ont célébré le parcours de leur équipe. A Zagreb, Moscou... et même (en uniforme militaire) en Afghanistan.

Evidemment, on ne va pas se mentir... les visages étaient sombres, au coup de sifflet final, à Zagreb.

Et pourtant, très vite, la fête a repris : les croates ont célébré le parcours de leur équipe, officiellement le 2ème meilleur collectif du monde depuis ce Mondial.

Muzia, supporter jusqu'à la casquette, résume le chemin parcouru :

"Il y a 20 ans, nous étions troisièmes, maintenant nous sommes seconds. C'est l'une des plus grandes performances du sport croate. Même si nous avons perdu aujourd'hui, nous devons être fiers de notre pays, de nos joueurs."

Même gratitude pour les fans qui ont fait le déplacement, à Moscou.

Pari plus risqué en Afghanistan... où des soldats croates ont regardé le match aux côtés de leurs homologues français. Avec des moments, forcément gênants... par exemple, la noirceur du regard croate face à la joie d'un militaire français, après le penalty de Griezmann.

Mais à la fin du match, c'est un fair-play tout militaire qui domine. Elvis montre l'exemple.


"Je soutien la Croatie, mais la France a gagné, et ils ont bien joué, et le meilleur gagne."


Malgré la déception... nul doute que les joueurs croates seront accueillis en héros, à Zagreb.

Vous êtes à nouveau en ligne