Brésil, bas les masques !

Comment s'évader de prison ? Ce chef de gang brésilien a opté pour le travestissement. Masque et perruque à l'appui, il a tenté de se faire passer pour sa fille de 19 ans.

A première vue, c'est une jeune fille innocente...

"Allez, enlève ta perruque..."

Sauf que cette jeune femme aux cheveux longs est en fait un criminel brésilien, qui tente de se faire passer pour sa fille.

Sa tentative d'évasion vient d'échouer, manifestement.
Trahi d'abord par sa nervosité, puis par sa voix, Clauvino Da Silva est contraint de se dévoiler.

- "Votre nom?"

- "Clauvino Da Silva"

- "Numéro de cellule?"

- "67"

Cet homme, qui purge une peine de 73 ans de prison (et une autre de 25 ans), est l'un des chefs du Commandement Rouge, un des plus puissants groupes criminels du Brésil, qui contrôle le trafic de drogue d'une grande partie de Rio.
Selon la police, il voulait échanger sa place avec sa fille de 19 ans à l'intérieur de la prison. Il aurait aussi reçu d'autres complicités. C'est en tout cas ce que soupçonne Enrique Marques, sous-secrétaire des opérations pénitentiaires :

"Tout laisse penser qu'une femme enceinte est parvenue à faire entrer le masque. Les prisonniers font appel à ces femmes enceintes parce qu'on ne peut pas utiliser les rayons x pour les scanner. Les radiations peuvent être dangereuses pour le foetus."

En 2013, Clauvino Da Silva était déjà parvenu à s'échapper avec d'autres détenus de la prison de Bangu à Rio après avoir creusé un tunnel. Avant d'être arrêté quelques jours plus tard.
Après cette nouvelle tentative d'évasion, Clauvino Da Silva a été transféré dans une unité de prison à sécurité maximale, où il fera l'objet de sanctions disciplinaires. 

Quant au masque et à la perruque... Ils resteront, de toute évidence, bien gravés dans la mémoire des policiers.  

Vous êtes à nouveau en ligne