VIDEO. Japon : à Hiroshima, les survivants de la bombe atomique se souviennent de l'attaque

LORRAINE GUBLIN / FRANCE 2

Des cérémonies sont organisées jeudi à travers tout le pays en mémoire des 250 000 victimes des frappes américaines, 70 ans après leur mort.

Les survivants d'Hiroshima (Japon) s'apprêtent à commémorer, jeudi 6 août, les 70 ans de l'attaque à la bombe atomique qui a pratiquement rasé leur ville et causé la mort de 80 000 personnes. Kimie Mihara travaillait dans un des rares bâtiments à ne pas avoir été entièrement détruits dans l'explosion. "J'ai survécu car j'étais en retard, j'ai eu de la chance, confie la Japonaie de 89 ans. Mais quand je pense à ceux qui sont morts juste parce qu'ils étaient assidus et ponctuels, (...) je me sens si mal."

La bombe a provoqué brûlures et cancers

Comme elle, de nombreux survivants portent encore les marques de brûlures causées par la déflagration. Des milliers de Japonais sont morts de leurs blessures ou de maladies comme le cancer, causé par l'irradiation de la bombe, dans les semaines et les mois qui ont suivi la frappe américaine. Les habitants de Nagasaki, visés le 9 août 1945 par une deuxième bombe atomique, ont subi un sort identique.

Au total, les deux attaques ont fait près de 250 000 morts. Un drame que 60% des Américains considèrent encore aujourd'hui comme justifié. Ils estiment que l'utilisation de la bombe atomique, qui a mené à la capitulation japonaise le 2 septembre 1645, a permis de sauver la vie de nombre de leurs compatriotes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne