VIDEO. Le maire de Kyoto fait rougir Valls en le présentant comme futur "président de la République"

Manuel Valls en visite à Kyoto

Le Premier ministre se trouvait au Japon, samedi, pour inaugurer la version nippone de la Nuit blanche. 

Le maire de Kyoto verrait bien Manuel Valls à l'Elysée. Dans la nuit du samedi 3 au dimanche 4 octobre, le Premier ministre a lancé la Nuit blanche, à Kyoto, version japonaise du grand rendez-vous nocturne parisien de l'art contemporain. Se félicitant de recevoir cet invité prestigieux, Daisaku Kadokawa s'est enflammé, voyant en son visiteur le futur président français.

"A l'avenir, je sais que Manuel Valls reviendra à Kyoto en tant que président de la République", a lancé l'édile, tandis que le Premier ministre attendait paisiblement la traduction. A l'écoute de cette prédiction très osée, Manuel Valls, un peu gêné et sans doute un peu flatté, a esquissé un sourire, avant de remercier son hôte, tout en lui adressant un "chut".

En 2017 ? Ou en 2022 ? 

Car il faut rappeler que Manuel Valls a été désigné dans les sondages comme le candidat PS préféré des Français, devant le président François Hollande, qui n'a pas encore confirmé son intention de solliciter un deuxième mandat. 

Sur le ton de la blague, le Premier ministre s'était déjà imaginé troquer Matignon pour l'Elysée. Lors des Journées du patrimoine, le 19 août, il avait répondu à un adolescent qui lui faisait part de son souhait de devenir président de la France : "Tu as raison, il faut avoir de l'ambition. Tu attends que François Hollande termine son mandat, qu'il en fasse un autre, puis que moi je puisse en faire deux autres. Et puis après tu arrives..." Après tout, le maire du Kyoto n'a pas précisé s'il parlé de 2017 ou de 2022. 

Vous êtes à nouveau en ligne