VIDEO. Deuxième visite du Premier ministre japonais à Fukushima

REUTERS

Shinzo Abe s'est rendu jeudi dans la centrale nucléaire, où il a sommé la compagnie Tepco de lui fournir un calendrier de règlement des fuites d'eau radioactive.

Pour la deuxième fois depuis sa prise de fonctions le 26 décembre 2012, le Premier ministre japonais s'est rendu, jeudi 19 septembre, à la centrale de Fukushima (Japon). Shinzo Abe a sommé la compagnie Tepco de lui fournir un calendrier de règlement des fuites d'eau radioactive, un problème qui suscite l'inquiétude dans le monde entier. Le complexe atomique a été ravagé par le tsunami du 11 mars 2011.

Face à la persistance inquiétante du problème des fuites d'eau contaminée qui se déverse massivement dans l'océan Pacifique voisin, le gouvernement japonais est sous le feu des critiques. Des médias ont encore récemment épinglé le Premier ministre, notamment pour avoir affirmé devant le Comité international olympique (CIO), le 7 septembre, que la situation était "sous contrôle". Venu à Buenos Aires défendre avec succès la candidature de Tokyo pour l'organisation des JO 2020, il avait même assuré que les effets des fuites étaient "bloqués dans les 0,3 km2 du port de la centrale". Jeudi, il a reitéré ses propos. Il a également demandé que les réacteurs 5 et 6 soient mis hors service.

Vous êtes à nouveau en ligne