VIDEO. Commerces barricadés, vols annulés... Les Japonais s'apprêtent à affronter le typhon Hagibis

FRANCEINFO

Le violent phénomène météo qui doit toucher le pays samedi a déjà perturbé la Coupe du monde de rugby et le Grand Prix de F1. Des centaines de vols ont été annulés.

Le Japon est en effervescence. Le pays se prépare, vendredi 11 octobre, à affronter le puissant typhon Hagibis. L'agence météo du Japon (JMA) juge son intensité cyclonique "très forte", soit à peine un cran de moins que le niveau maximum dans lequel il était classé précédemment.

Des rafales de vent qui pourraient dépasser les 200 km/h sont attendues pour samedi à 9 heures (heure locale), soit quelques heures avant l'arrivée prévue d'Hagibis sur le centre et l'est du Japon, dont la très densément peuplée région de Tokyo. Une situation qui a déjà poussé les organisateurs de la Coupe du monde de rugby, qui se déroule actuellement au pays du Soleil-Levant, à annuler plusieurs rencontres. Le programme du Grand Prix de Formule 1 du Japon, qui se déroule sur le circuit de Suzuka, va lui aussi être bouleversé.

"Nous vous demandons de prendre des mesures de précaution afin de protéger votre vie et celles de vos proches", a déclaré lors d'un point presse un responsable de la JMA à l'attention des populations concernées.

Déjà touché par un typhon début septembre

Les magasins sont assaillis par des Japonais venus faire des provisions. Les commerçants se barricadent tandis que les habitants recouvrent de bâches les toitures de leur maison. Sur la côte, des digues sont dressées.

Un chaos dans les transports est redouté, alors que beaucoup de Japonais comptaient initialement prendre le train ou l'avion durant ce long week-end, lundi prochain étant férié au Japon. Les deux principales compagnies aériennes JAL et ANA ont toutes deux déjà annulé plusieurs centaines de leurs vols prévus samedi.

Début septembre, la région de Tokyo avait déjà été affectée par un puissant typhon, Faxai, qui avait fait au moins deux morts et plus d'une centaine de blessés, et endommagé plusieurs dizaines de milliers d'habitations et de nombreuses infrastructures électriques.

Vous êtes à nouveau en ligne