Le Japon enquête sur la disparition mystérieuse d'une de ses îles

Un drapeau japonais sur le voilier \"Kaiwo Maru\", le 14 septembre 2018.
Un drapeau japonais sur le voilier "Kaiwo Maru", le 14 septembre 2018. (VITALIY ANKOV / AFP)

Cette disparition pourrait réduire très légèrement la surface des eaux territoriales du pays. 

On l'apercevait depuis la pointe nord de l'île d'Hokkaido. Aujourd'hui, ce n'est plus le cas. Les autorités japonaises ont mené une enquête après la disparition d'une petite île de l'archipel. Elles cherchent à déterminer si elle a été balayée par les eaux, ce qui réduirait très légèrement la surface des eaux territoriales du pays.

La taille exacte de cette petite île, connue sous le nom d'Esambe Hanakita Kojima, est inconnue. Elle n'a d'ailleurs été enregistrée officiellement qu'en 1987 par les garde-côtes japonais. Récemment, elle ne ressortait que d'1,4 m au-dessus du niveau de la mer.

Des différends avec la Chine et la Corée du Sud

"Il n'est pas impossible que de petites îles finissent par être érodées par les éléments", a expliqué à l'AFP une responsable des garde-côtes. Une telle disparition "pourrait un tout petit peu affecter les eaux territoriales du Japon".

Le Japon a plusieurs différends avec la Chine et la Corée du Sud au sujet de la souveraineté sur certaines îles de la région. Tokyo investit dans la protection de petites îles, en particulier de l'atoll d'Okinotori très éloigné de ses grandes îles principales, en plein Pacifique, et qui lui garantit une grande partie de sa zone économique spéciale.

Vous êtes à nouveau en ligne