Japon : Vers une abdication de l'empereur ?

France 3

Dimanche 7 août, Akihito, l'empereur du Japon a tenu un discours à la télévision et évoqué à demi-mot l'idée d'un renoncement de sa part au pouvoir.

Ce dimanche 7 août, à la télévision, Akihito, l'empereur du Japon, a laissé entendre qu'il voulait quitter son trône. "Ces dernières années, j'ai dû subir deux opérations, j'ai commencé à me sentir affaiblir à cause de mon âge. Ces expériences m'ont montré qu'il serait difficile pour moi de remplir mes obligations comme par le passé", a déclaré l'empereur. Le mot "abdication", lui, n'est jamais prononcé : la loi impériale interdit à Akihito de le faire. Mais à Tokyo le message est clair et les Japonais reçoivent positivement cette annonce. "Il est trop âgé", avoue un homme. 

Un rôle symbolique et historique 

1945 : les deux bombes atomiques mettent fin au pouvoir du père d'Akihito. Dès lors, la famille impériale n'a plus qu'un rôle symbolique. À son accession au trône, en 1989, Akihito devient le symbole d'un Japon pacifiste. Il devient garant de l'unité de la nation dans les moments difficiles. Mais aujourd'hui, impossible pour lui d'abdiquer seul. Ce sont les parlementaires qui décideront ou non de sa retraite anticipée et de sa succession par son fils.
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne