Japon : un séisme de magnitude 5,3 fait au moins trois morts, dont une fillette de 9 ans

La police évalue l\'effondrement d\'une route après un séisme à Takatsuki, au nord d\'Osaka (Japon), le 18 juin 2018.
La police évalue l'effondrement d'une route après un séisme à Takatsuki, au nord d'Osaka (Japon), le 18 juin 2018. (JIJI PRESS / AFP)

Le tremblement de terre s'est produit lundi matin, dans l'ouest du pays.

Un puissant tremblement de terre a touché l'ouest du Japon lundi 18 juin, faisant au moins trois morts et 214 blessés. Il a aussi provoqué des coupures de courant et une suspension du trafic ferroviaire à une heure de forte affluence. Ce séisme, de magnitude 5,3 selon l'institut américain USGS, s'est produit à 7h58 heure locale (0h58 en France) près d'Osaka, à une profondeur de 15,4 kilomètres. Aucune alerte au tsunami n'a été émise.

La fillette a été tuée sur le chemin de l'école. "La partie supérieure d'un mur de 3,5 mètres de haut bordant la piscine de l'établissement s'est effondrée et l'écolière a été prise au piège", a expliqué Takeshi Hamada, le maire de la localité de Takatsuki, au nord d'Osaka, où a eu lieu le drame.

Un homme de 80 ans a également été tué par la chute d'un mur et un autre octogénaire est mort, écrasé par un meuble chez lui, a précisé l'agence de presse Kyodo.

Quelque 170 000 foyers privés d'électricité

Le séisme a privé d'électricité plus de 170 000 foyers et temporairement mis à l'arrêt plusieurs lignes de train dont des trains rapides shinkansen (les TGV locaux). Mais il n'a pas provoqué de mouvement de panique. Les chaînes de télévision montraient des passagers descendant dans le calme sur les voies, à l'aide d'échelles apposées par le personnel du réseau ferroviaire. 

Au moins un incendie s'est déclaré dans un logement situé au nord d'Osaka, selon des images qui ont aussi montré une rupture de canalisation d'eau.

Des répliques pourraient avoir lieu cette semaine, prévient le Centre de recherche sur les séismes de l'université de Tokyo.

Le Japon est situé sur la Ceinture de feu du Pacifique, une vaste zone qui concentre la majeure partie des tremblements de terre et des éruptions volcaniques de la planète. Le pays subit chaque année plus de 20% des séismes parmi les plus puissants recensés dans le monde.