Japon : le bilan du passage du typhon Hagibis passe à 56 morts

Un véhicule est renversé dans un ravin formé par l\'effondrement d\'une route lors du typhon Hagibis, le 14 octobre 2019, à Mito City (Japon).
Un véhicule est renversé dans un ravin formé par l'effondrement d'une route lors du typhon Hagibis, le 14 octobre 2019, à Mito City (Japon). (KOICHI NALAMURA / YOMIURI / AFP)

Quinze personnes sont toujours portées disparues.

Le puissant typhon Hagibis, qui a traversé une partie du Japon dans la nuit du samedi 12 au dimanche 13 octobre, laisse derrière lui un lourd bilan. Au moins 56 personnes sont mortes, selon un nouveau bilan donné, lundi 14 octobre, par la chaîne de télévision publique NHK, sur la base des chiffres collectés par ses journalistes sur le terrain.

Quinze personnes sont toujours portées disparues. Des dizaines de milliers de sauveteurs cherchent encore des survivants dans les zones inondées et affectées par des glissements de terrain meurtriers.

Des habitants ensevelis ou emportés par les eaux

L'Agence météo nationale japonaise a qualifié de "sans précédent" les intempéries liées à Hagibis, qui a traversé le centre et l'est du Japon, et émis son niveau maximal d'alerte aux pluies. Selon la NHK, le typhon Hagibis a désormais été rétrogradé en forte tempête tropicale.

Des habitants ont été ensevelis dans des glissements de terrain ou noyés dans leurs habitations ou dans des véhicules emportés par les eaux. Parmi les victimes, un enfant dont le corps a été retrouvé dans une rivière.

7,3 millions de Japonais avaient reçu des consignes d'évacuation

D'importantes inondations étaient signalées dans la région centrale de Nagano, où une digue a lâché, déversant les eaux d'une rivière sur une zone résidentielle, dont les habitations ont été inondées jusqu'au premier étage.

Quelque 7,3 millions de Japonais avaient reçu des consignes d'évacuation, samedi, mais celles-ci n'étaient pas obligatoires. Plusieurs dizaines de milliers de personnes les ont suivies, et 27 000 soldats ont été mobilisés pour participer aux opérations de sauvetage.

Vous êtes à nouveau en ligne