Japon : l'empereur Naruhito proclame son intronisation

L\'empereur japonais Naruhito lors de la cérémonie d\'intronisation, à Tokyo, la capitale japonaise, le 22 octobre 2019.
L'empereur japonais Naruhito lors de la cérémonie d'intronisation, à Tokyo, la capitale japonaise, le 22 octobre 2019. (JIJI PRESS / AFP)

Le 1er mai, Naruhito est devenu le 126e souverain du Japon, au lendemain de l'abdication de son père, Akihito, resté durant trente ans sur le trône du chrysanthème.

"Je promets ici que je prierai toujours pour le bonheur du peuple japonais et la paix mondiale." L'empereur Naruhito a proclamé, mardi 22 octobre, son intronisation au cours d'une somptueuse cérémonie au palais impérial de Tokyo en présence de 2 000 invités, dont des chefs d'Etat et dignitaires de quelque 180 pays.

"Ayant hérité précédemment du trône en vertu de la Constitution et de la loi sur la Maison impériale (...), à l'adresse du pays et du monde, je proclame mon intronisation", a déclaré Naruhito, au côté de l'impératrice Masako, tous les deux vêtus de tenues traditionnelles réservées pour ce rituel exceptionnel.

Gongs, tambour et "banzai"

La cérémonie, rythmée par de brefs gongs et roulements de tambour, s'est déroulée dans la "salle des Pins" du Palais impérial, en présence de membres de la famille impériale. Peu avant que ne commence le rituel, étaient d'abord passés dans la cour extérieure vitrée le prince héritier Akishino, vêtu d'un ample costume à traîne de couleur orangée, puis la princesse Kako, vêtue d'une tenue traditionnelle à dominante violette et rouge à l'instar des autres femmes de la famille impériale.

Puis l'empereur et l'impératrice sont apparus immobiles et debout sous les baldaquins de leurs trônes respectifs, quand des officiels ont tiré les rideaux violets descendant de ces imposantes structures placées sur deux estrades séparées. L'empereur a reçu ensuite le grand papier plié sur lequel était écrite sa déclaration.

Le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, a ensuite présenté ses félicitations au souverain. Face à l'empereur, le chef du gouvernement a ensuite crié trois fois "banzai" en levant les bras au ciel, exclamation signifiant littéralement "10 000 ans" (longue vie à l'empereur), reprise ensuite par les invités japonais.

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe face à l\'empereur japonais Naruhito lors de la cérémonie d\'intronisation de ce dernier,  à Tokyo, la capitale japonaise, le 22 octobre 2019.
Le Premier ministre japonais Shinzo Abe face à l'empereur japonais Naruhito lors de la cérémonie d'intronisation de ce dernier,  à Tokyo, la capitale japonaise, le 22 octobre 2019. (JAPANESE GOVERNMENT / AFP)

Parmi les invités étrangers figurent des chefs d'Etat comme le président brésilien Jair Bolsonaro, des représentants d'autres familles royales comme le prince Charles pour le Royaume-Uni, tandis qu'Emmanuel Macron a désigné l'ancien président Nicolas Sarkozy pour représenter la France.

Vous êtes à nouveau en ligne