Fukushima : de la vapeur s'échappe du bâtiment d'un réacteur

Un employé travaille sur le site nucléaire accidenté de Fukushima (Japon), le 12 juin 2013.
Un employé travaille sur le site nucléaire accidenté de Fukushima (Japon), le 12 juin 2013. (TOSHIFUMI KITAMURA / AFP)

Un filet de vapeur a été observé au niveau du bâtiment abritant le réacteur numéro 3. Aucune explication n'a pour l'instant été donnée sur son origine.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Le dégagement de vapeur a été repéré via une caméra par le personnel d'une entreprise extérieure. Des volutes s'échappent, jeudi 18 juillet, du bâtiment abritant le réacteur n°3 de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima, au Japon.

"C'est un mince filet qui s'échappe, ce n'est pas un nuage", a précisé l'opérateur du site, Tokyo Electric Power (Tepco), sans offrir pour l'instant d'explication. La vapeur a été aperçue à 8h20 (1h30 du matin heure française) et viendrait apparemment d'une piscine de stockage de matériel au 5e et dernier niveau du bâtiment.

Aucune mesure anormale pour l'instant

Selon Tepco, les instruments de mesure de radioactivité alentour n'ont pas montré de changement significatif."Ni la température du réacteur, ni les mesures des systèmes de contrôle de radioactivité ne se sont élevées. Nous ne pensons pas qu'il s'agisse d'une situation d'urgence, mais nous continuons d'enquêter", a précisé un porte-parole.

Le réacteur 3 est l'un des trois de la centrale (sur six) dans lesquels le combustible nucléaire a fondu après le séisme et le tsunami dévastateurs du 11 mars 2011. C'est sans doute le plus endommagé de l'ensemble, car il a aussi subi une explosion d'hydrogène qui a soufflé le toit du bâtiment quelques jours après. Le refroidissement du réacteur et de la piscine attenante se poursuit normalement, assure Tepco.

Vous êtes à nouveau en ligne