Expliquez-nous... l'attaque de Pearl Harbor

La flotte américaine de Pearl Harbor en flammes après les bombardements de l\'armée japonaise.
La flotte américaine de Pearl Harbor en flammes après les bombardements de l'armée japonaise. (STF / AFP)

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe et le président américain Barack Obama se recueillent lundi sur le mémorial de Pearl Harbor. Franceinfo revient sur les circonstances de cette bataille historique de la Seconde Guerre mondiale.

C'est une visite historique. Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a quitté Tokyo lundi 26 décembre pour Hawaï où il doit rencontrer le président Barack Obama et se rendre à Pearl Harbor, 75 ans après l'offensive japonaise sur la base américaine.

Pearl Harbor c'est une baie dans l'État d'Hawaï sur l'île d'Oahu. Jusqu'à la fin du XIXe siècle, le port était surtout utilisé pour la production d'huitres perlières, d'où son nom de Pearl Harbor, le "port des perles". En janvier 1887, les États-Unis louent à Hawaï (qui n'est pas encore un État américain) Pearl Harbor comme base militaire. Les chantiers navals sont inaugurés en 1908.

Le 7 décembre 1941, cette base américaine est la plus grande de l'océan Pacifique et une prise de choix pour l'armée japonaise. Il faut se replacer dans le contexte des années 1930. Le Japon tente d’imposer son influence sur une partie du monde asiatique en envahissant la Mandchourie et une partie du territoire chinois.

Le président américain Franklin Delano Roosevelt s'allie à la Chine et décide un embargo des matières premières nippones et un gel des avoirs japonais.
Le Japon est de son côté allié depuis 1940 à l'Allemagne et à l'Italie via le Pacte tripartite. Les deux nations européennes ne sont pas intervenues dans l'attaque de Pearl Harbor qui reste une initiative strictement japonaise en réponse aux sanctions économiques prises par Washington.

Les Américains pris au dépourvu

Une phase de négociations entre États-Unis et Japon est amorcée en novembre 1941, mais le Japon donne en parallèle et en secret l'ordre de départ à son aviation aéronavale embarquée sur six porte avions. Au total, plus de 400 appareils sont mobilisés pour l'opération dont le nom de code est : "Tora, Tora, Tora" ou "Tigre" en japonais. Ils ont pour mission d'anéantir la flotte américaine.

L'attaque, lancée un dimanche, se déroule en deux phases. À 7h30, un premier avion japonais fait une reconnaissance et lance le signal. "Pearl Harbor dort". Les premières bombes sont larguées. 231 avions américains positionnés au sol en enfilade sont visés. C'est la surprise totale côté américain. Le commandant Logan Ramsey envoie alors le fameux message : "Air Raid Pearl Harbor this is not a drill" ("Attaque aérienne sur Pearl Harbor. Ce n'est pas un exercice").

Vue aérienne de la flotte américaine lors de l\'attaque de Pearl Harbor le 7 décembre 1941.
Vue aérienne de la flotte américaine lors de l'attaque de Pearl Harbor le 7 décembre 1941. (STF / AFP)

Victoire totale des Japonais

Les assaillants lancent une deuxième attaque aussi redoutable. Vers 10 heures, tout est terminé. Les Japonais repartent avec une flotte quasi intacte, la perte de 64 hommes et la capture d'un marin. Dans le camp américain, 180 avions sont détruits, 159 endommagés. Dix navires sont perdus et 18 bâtiments démolis. On estime surtout que l'attaque a fait plus de 2 400 morts et plus de 1 100 blessés. La moitié d'entre eux ont péri dans l'explosion et le naufrage du navire USS Arizona.

Cette attaque a été une surprise totale pour les Américains. Cela s'explique par des négligences et une très bonne préparation de l'armée japonaise qui a pu s'appuyer sur un vaste réseau d'espions. On estime qu'il y avait jusqu'à 200 agents secrets japonais infiltrés à Hawaï. De leur côté les services de renseignements américains n'ont réussi à déchiffrer et transmettre le message laissant entrevoir l'attaque qu'après la première offensive.

L'attaque de Pearl Harbor a conduit à l'entrée en guerre des États-Unis dans la Seconde Guerre mondiale et a profondément marqué l'histoire américaine. Chaque année le 7 décembre, le drapeau américain est mis en berne. En 75 ans, aucun dirigeant japonais ne s'était rendu sur la base navale, qui est toujours en service en 2016. 

Expliquez-nous... l'attaque de Pearl Harbor. Emilie Gautreau
--'--
--'--

Vous êtes à nouveau en ligne