Comment la météo prive les Japonais de leurs chips favorites

A cause de plusieurs typhons, le Japon manque de pommes de terre, ce qui provoque une pénurie de \"potato chips\", dont les habitants raffolent.
A cause de plusieurs typhons, le Japon manque de pommes de terre, ce qui provoque une pénurie de "potato chips", dont les habitants raffolent. (TORU YAMANAKA / AFP)

Plusieurs typhons ont réduit la production de pommes de terre au Japon, ce qui stoppe à présent la vente de "potato chips", dont raffolent les consommateurs nippons.

La météo a joué un vilain tour aux amateurs de chips nippons. Des typhons ont perturbé la production locale de pommes de terre en 2016. Les importations n'ont pas suffi à combler une pénurie qui entraîne depuis la mi-avril l'arrêt de la vente de la spécialité préférée des Japonais.

Un produit rare et des prix en hausse

Calbee, le géant japonais des chips a stoppé la production de plus d'une trentaine de ses recettes, à commencer par la plus populaire d'entre elles, les chips au goût de salade. Sur internet, la spéculation fait rage sur les rares paquets encore disponibles dans certains rayons. Les "pizza potato" se vendent, par exemple, entre 7 et 8 euros le paquet, soit six fois le prix habituel appliqué dans les supermarchés.

Des importations américaines moins goûteuses

Après le passage de plusieurs typhons, l'île d'Hokkaido, qui produit les trois quarts des pommes de terre du Japon, a enregistré sa plus faible récolte de ces trente dernières années. Face à cette crise, le plus important fabricant de chips nippon importe des pommes de terre des Etats-Unis, mais les volumes ne sont pas suffisants et les patates américaines ne seraient pas d'aussi bonne qualité que la production locale. Les amateurs de chips peuvent se préparer leur en-cas chez eux mais le kilo de pommes de terre commence à coûter une petite fortune.  

Vous êtes à nouveau en ligne