VIDEO. Italie : une inondation éclair fait un mort à Gênes

AP

La catastrophe s'est passée dans la nuit du jeudi 9 octobre. Depuis, les Génois déblayent les rues et se questionnent sur la responsabilité des autorités.

La montée des eaux a été fulgurante. Une inondation éclair a fait un mort dans la nuit du jeudi au vendredi 10 octobre à Gênes, ville côtière du Nord de l'Italie. L'homme de 57 ans a été retrouvé mort près de la gare de Brignole, dans le centre-ville où l'eau a atteint jusqu'à deux mètres. Des torrents provoqués par de violents orages ont emporté des voitures, arraché des arbres et des poteaux électriques. Depuis, l'heure est au nettoyage des rues boueuses couvertes de boue et de détritus.

Une alerte donnée trop tard ?

De nombreuses voix se sont élevées contre la Protection civile, accusée de ne pas avoir donné l'alerte suffisamment tôt, bien que le mauvais temps ait été annoncé. "Il y a forcément eu des erreurs, cela va sans dire, des erreurs de jugement et d'appréciation. Mais de là à crucifier les prévisionnistes météo, je ne pense pas", a estimé le chef de la Protection civile Franco Gabrielli selon le Corriere della Sera.

Selon le gouverneur de Ligurie (la région de Gênes), Claudio Burlando, les dégâts s'élèveraient à 200 millions d'euros pour le secteur public, tandis que les associations de commerçants et d'entrepreneurs ont estimé leur facture à 100 millions d'euros.

Vous êtes à nouveau en ligne