Sicile : le retour des cireurs de chaussures

FRANCE 2

Le métier de cireur de chaussures avait disparu mais revient, en Italie. Dans la rue, ils ne sont pas là pour le folklore, mais à cause de la crise et du chômage. Ils cherchent à arrondir leurs fins de mois.

Dans le centre-ville de Palerme, en Sicile, impossible de les louper, les cireurs de chaussures sont de retour dans la rue. "Nous n'avons pas beaucoup d'opportunités de travail, des usines chez nous, il n'y en a pas, explique Vincenzo Croce, sans emploi jusqu'à il y a quelques mois. Les années passent, tu arrives à 30 ans alors tu te jettes sur ce que tu peux, parce qu'il faut bien avoir un emploi." Longtemps, en Italie, les cireurs de chaussures étaient des enfants pauvres, mis en lumière au cinéma.

40% des adultes sans emploi en Sicile

Disparu des rues dans les années 1970, le petit artisanat est de retour. Mais ce sont désormais des adultes qui l'exercent, car en Sicile, 40% n'ont pas d'emploi. "Il n'y a pas de revenu fixe, c'est plus ou moins 15, 20 ou 25 euros par jour, ça dépend, détaille Enza Lo Giudice. Tu ne deviens pas riche avec ce travail, bien sûr, mais tu manges." Les clients, eux, restent friands de ce service. À Palerme, le revenu moyen est inférieur de moitié au reste de l'Italie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne