Séisme en Italie : l'espoir de retrouver des victimes vivantes "s'amenuise de minute en minute"

Les secours portent un homme sorti des décombres le 24 août à Amatrice en Italie
Les secours portent un homme sorti des décombres le 24 août à Amatrice en Italie (STR / AFP)

Plus de 48 heures après le séisme qui a touché le centre de l'Italie, l'espoir de retrouver des personnes vivantes "s'amenuise d'heure en heure, de minute en minute", a estimé Jérôme Perrin, chargé de mission secours opérationnel à la protection civile de Paris.

Plus de 48 heures après le séisme qui a touché le centre de l'Italie et tué au moins 267 personnes, l'espoir de retrouver des personnes vivantes sous les décombres "s'amenuise d'heure en heure, de minute en minute", a estimé ce vendredi sur franceinfo Jérôme Perrin, chargé de mission secours opérationnel à la protection civile de Paris.

Cependant, "on a déjà retrouvé des victimes vivantes plus de cinq jours après un effondrement", a nuancé Jérôme Perrin. Selon lui, si une personne est coincée sous les débris, si elle "est dans un environnement où elle a eu la chance de rester sous une poutre qui a pu maintenir une grosse poche d'air autour d'elle et si elle ne souffre pas de détresse vitale, on a des chances de la retrouver en vie."

Le chargé de mission secours opérationnelle à la protection civile de Paris a également fait part des difficultés auxquelles se confrontaient les services de secours italiens et notamment vis-à-vis du risque de répliques : "Ce risque (…) met les sauveteurs en danger. Il faut assurer le maintien de ce qui est déjà écroulé, pour ne pas risquer de créer un sur-accident en intervenant de manière désordonnée".