Rome : un duel de femmes populistes pour le gain des municipales

FRANCE 2

En Italie, les Romains vont se rendre aux urnes demain, dimanche 5 juin, afin d'élire leur nouveau maire. La ville pourrait connaître une vraie révolution : deux femmes populistes sont en tête des sondages. 

C'est son dernier coup d'éclat médiatique. Devant le Colisée, symbole de Rome (Italie), Giorgia Meloni, la candidate d'extrême droite, rebouche symboliquement des dizaines de trous dans le trottoir avec des formes colorées. Dans la capitale italienne dont les rues sont laissées à l'abandon, la jeune femme de 39 ans, soutenue par la Ligue du Nord et son leader islamophobe Matteo Salvini, entend bien faire le ménage. Si elle est élue maire, elle promet de fermer la porte aux migrants.

Deux femmes se voulant proches du peuple

Mais Giorgia Meloni n'a pas le monopole du populisme. Face à elle, Virginia Raggi, 38 ans, inconnue en politique il y a encore quelques mois. Désormais, les sondages la donnent gagnante dans la course à la mairie. Cette avocate investie par le Mouvement 5 étoiles se présente comme la candidate anti-système. Dans ce combat singulier entre deux femmes, les candidats des partis traditionnels, tous des hommes, jouent presque le rôle de figurants. C'est à celle qui sera le plus proche du peuple. Quel que soit le résultat du vote dimanche à Rome, on connaît déjà le nom du grand perdant : c'est Matteo Renzi, le Premier ministre de centre gauche.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne