Matera : la honte de l'Italie devenue patrimoine mondial de l'Unesco

FRANCE 2

Cité honteuse il y a encore cinquante ans, la ville de Matera est redevenue un joyau de l'Italie grâce à la passion de certains habitants.

La beauté de son décor cache la face sombre du passé de Matera (Italie). Celui d'une ville déshéritée, vouée à disparaître. Il y cinquante ans, des familles entières vivaient dans des maisons-grottes, appelées "sassi". À l'intérieur, seule une cloison séparait les humains des animaux. Sans eau courante et électricité, ces habitations inhospitalières symbolisaient la misère dans le pays. Au début des années 1950, honteux, le gouvernement décide d'évacuer ces maisons. Matera est vidée de ses 18 000 habitants.

Les grottes devenues des chambres atypiques

Quarante ans plus tard, grâce à une poignée d'habitants, la ville va renaître de ses cendres. Les pierres ont été ramassées une à une pour reformer des habitations. Désormais, les grottes réhabilitées offrent aux touristes des chambres atypiques. Matera est classée au patrimoine mondial de l'Unesco 1993.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne