La loi sur le "mariage pour tous" divise en Italie

FRANCE 3

Des milliers d'opposants à l'union pour les couples de même sexe ont défilé ce samedi. Le poids de l’Église pèse dans les débats.

Il y avait des centaines de milliers de manifestants dans les rues de Rome ce samedi 30 janvier. Ils se sont réunis pour dire non à toute idée d'union civile et d'adoption pour les couples de personnes de même sexe. Dans le cortège, on trouvait beaucoup de membres d'églises et de familles.

Ils s'opposent à la loi présentée par Monica Cirinna, sénatrice du parti démocrate au pouvoir. "Cela fait 30 ans que ces couples qui s'aiment et qui sont discriminés attendent une décision du Parlement. Et finalement, nous allons en avoir une", a-t-elle déclaré. En Italie, le pacs est un sujet sulfureux.

"Une question de mois"

La semaine dernière, les partisans de l'union civile ont battu le pavé. Comme en France en 2013, le débat se cristallise autour de la question de l'adoption. Il s'agit d'une ligne rouge que les Italiens ne veulent franchir, selon les derniers sondages. Mais l'Italie, dernier grand pays européen à ne reconnaître aucun statut pour les couples homosexuels, devrait bientôt changer. "La jeunesse, d'un point de vue culturel, a beaucoup évolué. C'est une question de mois, à mon avis. Un jour ou l'autre, une loi de ce type finira par être adoptée, en dépit de l'opposition du Vatican", confie à France 3 Marie-Anne Matard-Bonucci, historienne spécialiste de l'Italie. Le vote est attendu à la mi-février.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne