La France rappelle son ambassadeur en Italie, après des "déclarations outrancières" de la part du gouvernement

(/NCY / MAXPPP)

"Les dernières ingérences constituent une provocation supplémentaire et inacceptable", justifie le ministère de l'Europe et des Affaires étrangères dans un communiqué.

"Après des attaques (...) sans précédent", la France a décidé de rappeller son ambassadeur en Italie pour des "consultations", annonce le Quai d'Orsay, jeudi 7 février, dans un communiqué. "Les dernières ingérences constituent une provocation supplémentaire et inacceptable", déclare la porte-parole du ministère de l'Europe et des Affaires étrangères.

"La France a fait, depuis plusieurs mois, l'objet d'accusations répétées, d'attaques sans fondement, de déclarations outrancières que chacun connaît et peut avoir à l'esprit. Cela n'a pas de précédent, justifie le ministère. Avoir des désaccords est une chose, instrumentaliser la relation à des fins électorales en est une autre."

Les dernières ingérences constituent une provocation supplémentaire et inacceptable.Le Quai d'Orsaydans un communiqué

En début de semaine, le vice-président du Conseil italien a rencontré des "gilets jaunes" à Montargis (Loiret). Une rencontre qualifiée de "nouvelle provocation" par le ministère des Affaires étrangères. "Cette nouvelle provocation n'est pas acceptable entre pays voisins et partenaires au sein de l'Union européenne", avait déjà regretté le Quai d'Orsay jeudi 6 février.

Vous êtes à nouveau en ligne