L'Italie dans l'impasse après la démission de Giuseppe Conte

L'Italie replonge dans la crise politique. Le Premier ministre, choisi mercredi dernier par les deux partis majoritaires au Parlement, vient de renoncer. Il a démissionné hier soir, dimanche 27 mai.

Giuseppe Conte a renoncé hier soir, dimanche 27 mai, à devenir le chef du gouvernement italien. C'est le profil de Paolo Savona, pressenti à l'Économie, que le président a refusé d'assumer. Un eurosceptique qui ne rêve que de sortir de l'Euro. "Le président de la République, c'est le garant de nos institutions, on ne peut pas lui faire subir de diktat", s'est justifié le président italien Sergio Mattarella. La coalition ne voulait personne d'autre, alors pas de Savona, pas de gouvernement.

Vers de nouvelles élections

Le président appelle désormais un ancien du FMI, Carlo Cottarelli, pour expédier les affaires courantes en attendant de nouvelles élections. De quoi provoquer la fureur de la coalition. Le chef de file du mouvement 5 étoiles, Luigi di Maio, appelle à la destitution du président, prévue par la loi, mais seulement en cas de haute trahison ou d'atteinte à la Constitution.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne