Italie : Matteo Salvini pourrait suspendre la protection policière de l'écrivain Roberto Saviano, menacé par la mafia

Roberto Saviano durant sa visite à un salon du livre à Göteborg (Suède), le 28 septembre 2017.
Roberto Saviano durant sa visite à un salon du livre à Göteborg (Suède), le 28 septembre 2017. (FREDRIK SANDBERG / TT NEWS AGENCY)

Le ministre de l'Intérieur, membre de la Ligue (extrême droite), n'a pas apprécié les prises de position de l'auteur, qui a critiqué la nouvelle politique migratoire de l'Italie.

Nouvelle sortie polémique du leader de l'extrême droite en Italie. Le ministre de l'Intérieur Matteo Salvini a menacé, sur la RAI 3, de lever la protection policière dont Roberto Saviano bénéficie, depuis la parution de Gomorra, un livre retentissant sur la Camorra, la mafia napolitaine, rapporte BFMTV.

Cette prise de parole intervient après les critiques de l'écrivain envers la politique migratoire de l'Italie, orchestrée par le nouveau ministre de l'Intérieur. Dans une tribune dans Le Monde, Roberto Saviano, qui vit depuis douze ans sous protection policière permanente, a dénoncé le "racisme grossier" de Matteo Salvini.

Une sortie qui n'a visiblement pas été appréciée par le principal intéressé. "Il me semble qu'il passe beaucoup de temps à l'étranger, donc il est juste d'évaluer la manière dont l'argent des Italiens est dépensé", a déclaré Matteo Salvini dans l'émission "Agorà". "Vous ne me faites pas peur", a aussitôt rétorqué Roberto Saviano dans une interview à La Repubblica (en italien).