Italie : Matteo Renzi prend le pari du "mariage pour tous"

FRANCE 3

Le chef du gouvernement a décidé de défendre ce projet de loi auquel il était auparavant opposé. Les explications de France 3.

Des milliers d'Italiens ont protesté, ce samedi 30 janvier, contre le projet d'union civile pour les couples de même sexe. Un projet qui est défendu par Matteo Renzi, le chef du gouvernement centre-gauche.

Pourtant, en 2007, celui qui était alors maire de Florence militait contre l'union civile. Mais le catholique pratiquant a changé d'avis. Il l'avait même annoncé dans son discours d'investiture. Dans le même temps, son pays est sous pression. "L'Italie est le dernier pays qui n'a pas institué un contrat pour les homosexuels. Elle a d'ailleurs été recadrée sèchement l'été dernier par la Cour européenne des droits de l'Homme. Et Matteo Renzi, qui est un pragmatique, se dit qu'il doit faire l'union civile", rapporte François Beaudonnet, correspondant de France 3 à Rome.

Les sondages favorables

Cependant, Matteo Renzi ne prend pas un grand risque politique. Il ne porte pas personnellement le texte en débat au Parlement et les sondages sont pour lui. "65% des Italiens estiment qu'il faut faire cette union civile. Certes, ils sont fermement opposés à l'adoption. Mais ils sont pour l'union civile", conclut François Beaudonnet.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne