Gênes : une terrible marée noire aurait été évitée

FRANCE 2

Il semblerait que la fuite de 500 tonnes de pétrole provenant d'un oléoduc au nord de Gênes (Italie) soit maîtrisée.

Les opérations des navires italiens se sont poursuivies toute la journée, ce 24 avril. Au large et dans le port de Gênes (Italie), une dizaine de navires anti-pollution, appuyés par les garde-côtes italiens, tentent de récupérer le combustible présent à la surface de l'eau. Le matin, les passants observaient les travaux d'un œil désabusé. "J'éprouve une très très grande tristesse. Je pense au tourisme pour cet été, avec le pétrole dans la mer, je ne sais pas ce que ça va donner", s'inquiéte une femme.


Pas de marée noire sur les côtes françaises

Côté français, les autorités se sont rapidement montrées rassurantes. "Nous avons organisé des vols de repérage de produits polluants en mer, au large des côtes du département. Il n'y a pas de marée noire au large des côtes françaises", indique le capitaine Yann Bizien, de la préfecture maritime de la Méditerranée. Des traces d'hydrocarbures ont tout de même été observées sur des plages italiennes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne