Italie : équilibre difficile au sein du nouveau gouvernement

FRANCE 2

En Italie, le nouveau gouvernement, investi ce vendredi, est un mélange de membres de plusieurs partis et, surtout, porteurs d'idées très variées.

Le gouvernement italien pose au grand complet. Pour la mise en scène, le protocole a mélangé les populistes du Mouvement 5 Étoiles (M5S) et les nationalistes de la Ligue. L'équipe apparaît soudée à l'image, mais n'est pas très claire dans sa ligne politique.

Matteo Salvini, chef des nationalistes, n'aime pas l'euro et a promis d'en sortir. Le ministre de l'Économie, membre de la Ligue lui aussi, n'est pourtant pas du même avis. Les mesures contradictoires ne manquent pas : le Mouvement 5 Étoiles a imposé un revenu universel, la Ligue a insisté pour diminuer massivement les impôts. Beaucoup pensent qu'économiquement, le programme n'est pas applicable.

La Ligue impose sa politique d'immigration

Sur la question des migrants, la Ligue, qui en a fait son cheval de bataille, a convaincu le M5S de proposer un plan sans précédent : expulsion de 500 000 clandestins, durcissement des conditions d'asile et diminution du budget d'accueil. Problème : les experts ont des doutes sur la faisabilité pratique de cette politique. Les individualités du gouvernement sont fortes, mais l'esprit d'équipe reste encore à prouver.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne