Effondrement du pont à Gênes : le gestionnaire de l'autoroute crée des fonds d'indemnisation à hauteur de 500 millions d'euros

Le pont autoroutier Morandi à Gênes (Italie), le 17 août 2018.
Le pont autoroutier Morandi à Gênes (Italie), le 17 août 2018. (MARCO BERTORELLO / AFP)

L'un deux servira notamment au relogement des habitants du quartier du pont, qui ont dû quitter leur habitation après l'effondrement de l'édifice.

C'est la première fois que la société gestionnaire du pont autoroutier de Gênes prend la parole, après son effondrement. Giovanni Castellucci, directeur général d'Autostrade, a annoncé la création de fonds d'indemnisation pour les victimes à hauteur de 500 millions d'euros, samedi 18 août, lors d'une conférence de presse. 

Cette somme comprend à la fois un fonds se comptant "en millions d'euros" pour les proches de la quarantaine de victimes, mais aussi un fonds avec "des dizaines de millions d'euros" géré par la commune pour reloger les habitants dont les immeubles sous le pont sont condamnés.

Des autoroutes gratuites

Parallèlement, "nous avons un projet qui nous permet, en huit mois, entre démolition et reconstruction, d'avoir un nouveau pont en acier", a-t-il assuré, précisant que le délai de huit mois s'entendait à partir du feu vert des autorités au projet.

Pour désengorger la ville en attendant, Autostrade aménagera aussi "en des temps record" une alternative pour les poids-lourds sur une voie privée de l'aciérie Ilva près du port. Et les autoroutes de la zone de Gênes ne seront plus payantes à partir de lundi.

Vous êtes à nouveau en ligne