Effondrement d'un pont à Gênes : que s'est-il passé ?

FRANCE 2

Après l'effondrement brusque d'un viaduc à Gênes (Italie), certains spécialistes affirment que la structure présentait une défaillance.

Mardi 14 août à Gênes en Italie, une partie de l'autoroute A10, située sur un viaduc, s'est effondrée brusquement, entrainant une chute de 45 mètres pour de nombreux véhicules. Certains spécialistes affirment que la structure présentait une défaillance. Mais la question demeure : comment le pont Morandi a-t-il pu céder de manière aussi nette ? Sur des images amateurs, prises à la fin de l'effondrement, on voit tomber ce qui semble être un morceau de l'une des piles, alors que la route est déjà coupée en deux. 

Le pont sera surveillé pendant plusieurs semaines

Le pont entier est long de 1,182 km et haut de 45 mètres. Il était posé sur trois piles en béton armé et soutenu par des haubans. La partie qui a cédé est l'arche centrale, longue de presque 200 mètres. L'enquête doit déterminer qui du tablier ou des haubans a cédé en premier, entraînant la chute des piles. Sur les images, la pile tombée sur elle-même n'est plus qu'un amas de ferraille et de béton. Amputé de 200 mètres, l'ouvrage reste très fragile et va être surveillé durant plusieurs semaines. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne