Disparition en randonnée : les limites de la géolocalisation

France 3

Après la disparition de Simon Gautier, une question se pose : pourquoi la géolocalisation n'est pas totalement fiable ?

Chaque année, des dizaines de randonneurs s'égarent dans des sentiers. Pour les secours le même problème se pose : comment les localiser précisément ? Dans un centre de secours de Haute-Savoie, pour repérer les victimes, les pompiers s'appuient sur des applications de géolocalisation déjà intégrées dans les smartphones. Mais à défaut de batterie ou quand le réseau est trop faible, difficile pour eux de repérer les personnes égarées. Seule solution : se fier aux antennes relais qui repèrent le signal du téléphone. Mais les données sont trop imprécises.

Des technologies à améliorer

Existe-t-il des solutions ? Depuis cinq ans, l'agence du numéro d'urgence européen (le 112) a créé une technologie directement intégrée aux téléphones portables, l'AML. En appelant le 112, cette technologie permet l'envoi automatique d'un SMS avec vos coordonnées GPS au poste de secours. D'ici 2020, elle sera obligatoire dans l'Union européenne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne