Déconfinement : en Italie, les plages se préparent à accueillir les visiteurs

France 3

Comment nos voisins européens organisent-ils le retour des visiteurs sur leurs plages ? Direction Ostie, station balnéaire du littoral romain, en Italie, où les habitants sont partagés entre l’envie de regoûter à la dolce vita et l’inquiétude qui persiste.

À Rome (Italie), au bout des avenues, il y a la mer. Après trois mois de fermeture, les plages s’apprêtent à accueillir de nouveau les habitués. Une clientèle populaire, souvent très nombreuse. Alors pour les professionnels, c’est la course contre la montre. Des structures ont été montées à la hâte, des sortes de tentes proposées aux membres d’une même famille, pour leur offrir une certaine intimité.

Une perte de clientèle

Habituellement, Ostie est noire de monde. La proximité entre les baigneurs est sans égale en Europe. Cette année, tout sera différent. D’énormes distances entre les transats, les parasols, concrètement cela veut dire moins de clients. Ceux qui viendront seront obligés de réserver. Une perte que Renato Papagni, exploitant balnéaire, a estimée : "Avant, il y avait environ 2 000 transats, on a dû réduire de 30%. La distance entre les parasols est passée de trois mètres à 4,50 mètres", explique-t-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne