Mort du général Qassem Soleimani : l'Irak a convoqué l'ambassadeur américain

Matthew Tueller, l\'ambassadeur des Etats-Unis en Irak, à Bagdad, le 1er août 2019.
Matthew Tueller, l'ambassadeur des Etats-Unis en Irak, à Bagdad, le 1er août 2019. (HADI MIZBAN/AP / SIPA)

Le ministère irakien des Affaires étrangères condamne des "opérations militaires illégitimes menées par les Etats-Unis", en évoquant un raid sur des bases des pro-Iran et l'assassinat sur son sol du général iranien.

Le ministère irakien des Affaires étrangères a annoncé, dimanche 5 janvier, avoir convoqué l'ambassadeur américain pour dénoncer des "violations de la souveraineté de l'Irak". En cause : un raid sur des bases des pro-Iran et l'assassinat sur son sol du puissant général iranien Qassem Soleimani.

Il a été dit à l'ambassadeur Matthew Tueller que "ces opérations militaires illégitimes menées par les Etats-Unis sont des attaques et des actes condamnables qui peuvent mener à une escalade des tensions dans la région et qu'elles constituent une violation de la souveraineté" du pays, indique un communiqué du ministère.

Qassem Soleimani a été tué le 3 janvier dans une frappe aérienne américaine survenue à Bagdad. "Sur ordre du président, l'armée américaine a pris des mesures défensives décisives pour protéger le personnel américain à l'étranger en tuant Qassem Soleimani", a commenté le Pentagone dans un communiqué. Le raid américain, mené par des drones, qui a visé un convoi de véhicules dans l'enceinte de l'aéroport de Bagdad, a tué au moins neuf personnes au total.

Vous êtes à nouveau en ligne