Irak : les funérailles sous tension du général Soleimani

France 3

Donald Trump a fourni des explications après la mort du général iranien Soleimani, tué par un tir de drone américain. Un général très populaire dont les funérailles ont servi d'avertissement.

Sanglés dans leur veste rouge, les gardes d'honneur irakiens forment une foule compacte, suivis du convoi funéraire. Les dépouilles du général Soleimani et des neuf autres victimes du tir de drone américain reposent à l'arrière de pick-up. Sur le passage, certains caressent le cercueil, recouvert du drapeau iranien. Au milieu de la foule qui brandit les drapeaux des milices pro-iraniennes, le Premier ministre irakien démissionnaire, Adel Abdel-Mehdi.

"Nous avons agi pour stopper une guerre"

Les autorités irakiennes ont vivement dénoncé l'acte d'agression de leur allié américain. Vendredi 3 janvier, en Floride (États-Unis), lors d'un meeting démocrate devant des chrétiens évangéliques, Donald Trump a justifié l'assassinat du général iranien. "Nous avons agi pour stopper une guerre. Nous n'avons pas agi pour commencer une guerre", expliquait-il. À Téhéran (Iran), où la dépouille du général doit être rapatriée demain, les manifestants scandent "Mort à l'Amérique".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne