Mort de Qassem Soleimani

Un raid américain a provoqué la mort du général iranien Qassem Soleimani, vendredi 3 janvier 2020, à l'aéroport international de Bagdad (Irak). 

Le Pentagone a reconnu dans un communiqué avoir mené cette action sur ordre du président Donald Trump. Washington a affirmé quelques heures plus tard que le responsable iranien préparait une "action d'envergure" menaçant des "centaines de vies américaines". Nous savons que c'était imminent", a indiqué Mike Pompeo, le chef de la diplomatie américaine, précisant que la décision américaine avait été prise "sur la base des évaluations" des services de renseignement.

Chef de la force Qods des Gardiens de la Révolution, chargée des opérations extérieures de la République islamique, le puissant général Soleimani a renforcé le poids diplomatique de Téhéran dans la région, notamment en Irak et en Syrie, deux pays où les Etats-Unis sont engagés militairement.

Dans le même raid, un autre dignitaire iranien a perdu la vie. Il s'agit d'Abou Mehdi al-Mouhandis, numéro deux du Hachd al-Chaabi, coalition de paramilitaires majoritairement pro-Iran désormais intégrés à l'Etat irakien. 

Cette attaque ouvre une période d'incertitude pour les Etats-Unis et leurs alliés dans la région, l'Iran ayant promis de se venger "au bon moment et au bon endroit". 
plus
Des personnes rendent hommage le 17 février 2020 à Kiev (Ukraine) aux victimes du  crash d\'un Boeing 737 abattu \"par erreur\" par l\'Iran le 8 janvier 2020 à Téhéran (Iran).

L'Iran envoie en France les boîtes noires du Boeing ukrainien abattu "par erreur" en janvier

Des soldats américains dans un ancien palais présidentiel transformé en base irakienne, à Mossoul le 30 mars 2020. 

Washington va réduire ses troupes en Irak dans les "prochains mois"

Ronen Bergman

La véritable histoire des tueurs d'Israël par Ronen Bergman

Le président des Etats-Unis Donald Trump parle à des journalistes avant d\'embarquer dans un avion à Washington, le 13 janvier 2020.

"Et puis soudain, boom" : Donald Trump a raconté à des donateurs la frappe qui a tué le général Iranien Qassem Soleimani

L\'actrice Golshifteh Farahani le 13 mai 2018 au festival de Cannes, où elle présentait le film \"Les Filles du Soleil\".

Culture d'info. Golshifteh Farahani : "Je n'ai pas d'espoir, pour ne pas être déçue"

Le Guide suprême iranien, Ali Khamenei, à Téhéran (Iran), le 17 janvier 2020.

"L'Iran peut se battre au-delà de ses frontières", met en garde le Guide suprême, Ali Khamenei

Donald Trump, le 16 janvier 2020, à Washington DC. 

Irak : 11 soldats américains ont été blessés dans l'attaque iranienne du 8 janvier, contrairement à ce qu'affirmait Trump

Un homme face à la police anti-émeute lors d\'une manifestation à l\'extérieur de l\'Université Amir Kabir de Téhéran, le 11 janvier 2020.

Le pouvoir iranien est-il en train de perdre le contrôle ?

Le roi de Jordanie Abdallah II, le 3 octobre 2019, à Sotchi (Russie). 

Conflit entre l'Iran et les Etats-Unis : le roi de Jordanie s'inquiète d'une "résurgence" du groupe Etat islamique en Syrie et en Irak

Des manifestants iraniens brûlant des drapeaux américain et israélien, le 6 janvier 2020, à Téhéran. 

En Irak, au Yémen, en Syrie... Comment le conflit entre l'Iran et les Etats-Unis risque de s'exporter

Des manifestants iraniens brûlant des drapeaux américain et israélien, le 6 janvier 2020, à Téhéran. 

Photo Hebdo : Carlos Ghosn, incendies en Australie, Charlie Hebdo cinq ans après...

Des débris du Boeing 737 de la compagnie Ukraine International Airlines qui s\'est écrasé le 8 janvier 2020 peu après le décollage à Téhéran (Iran).

Crash en Iran : les accusations canadiennes et américaines divisent

Un soldat irakien devant un drapeau du groupe Etat islamique, le 21 janvier 2017, au nord de Mossoul (Irak). 

Pourquoi le conflit entre l'Iran et les Etats-Unis risque de favoriser la résurgence du groupe Etat islamique

Des chrétiens irakiens assistent à un service dans une église de Bagdad, le 16 avril 2017. Illustration.

"Les gens sont dans l’attente" : les chrétiens d’Irak redoutent les tensions entre l’Iran et les États-Unis

Dans une rue de Bagdad (Irak), le 9 janvier 2020.

VIDEO. "Je retiens une volonté d’apaiser la situation" : de nombreux Irakiens soulagés après l'allocution de Donald Trump

Une photo censée montrer les frappes de missiles iraniens sur des bases américaines en Irak, diffusée par la télévision d\'Etat de la République islamique d\'Iran, le 8 janvier 2020.

L'Iran a répondu par des missiles aux États-Unis après la mort du général Soleimani

L\'ambassade des Etats-Unis à Bagdad en Irak, le 2 janvier 2020. 

Irak : deux roquettes s'abattent dans le centre de Bagdad, près de l'ambassade américaine

La présidente de la Chambre des représentants des Etats-Unis, Nancy Pelosi, à Washington, le 18 décembre 2019.  

La Chambre des représentants va voter jeudi pour empêcher Donald Trump de faire la guerre à l'Iran

L\'ancien ambassadeur de France en Iran, François Nicoullaud (D), le 21 juin 2004 à Téhéran avec l\'ancien secrétaire d\'État aux Transports François Goulard.

Attaques iraniennes sur les bases américaines : Téhéran "avait fait prévenir les Irakiens" qui ont "prévenu tout le monde"

Donald Trump s\'exprimer depuis Washington (Etats-Unis), le 19 décembre 2019.

Frappes iraniennes : une riposte soigneusement orchestrée

Donald Trump s\'exprime à la Maison Blanche, le 8 janvier 2020, au sujet de tirs de missiles iraniens visant des soldats américains en Irak.

Donald Trump : une pause dans l'escalade avec l'Iran ?

Un soldat français engagé au sein de la coalition internationale, le 9 février 2019, près de Al-Qaim, en Irak.

Troupes internationales présentes en Irak : qui reste, qui part et pourquoi ?

Donald Trump s\'exprime à la Maison Blanche, le 8 janvier 2020, au sujet de tirs de missiles iraniens visant des soldats américains en Irak.

VIDEO. Crise avec l'Iran : Donald Trump dit souhaiter un nouvel accord sur le nucléaire et "la paix avec tous ceux qui le souhaitent"

Donald Trump s\'exprimer depuis Washington (Etats-Unis), le 19 décembre 2019.

Frappes iraniennes : Donald Trump prendra la parole

Le président américain Donald Trump s\'exprime après les frappes iraniennes qui ont visé des bases américaines en Irak, le 8 janvier 2020.

DIRECT. Donald Trump assure que les missiles iraniens n'ont fait aucune victime américaine, et se félicite que "l'Iran semble reculer"

Images diffusées sur les réseaux sociaux censées montrer les frappes iraniennes sur des bases de la coalition contre Daech en Irak.

Frappes iraniennes en Irak : gare aux fausses images qui circulent sur les réseaux sociaux

Le secrétaire d\'Etat Mike Pompeo s\'exprime devant la presse depuis Washington (Etats-Unis), le 7 janvier 2020.

VIDEO. Quand le gouvernement américain évite d'expliquer la menace "imminente" que présentait Qassem Soleimani

Un missile est lancé depuis l\'Iran en direction de la base militaire d\'Ein-al Asad en Irak, dans la nuit du 6 au 7 janvier 2020. Photo d\'illustration.

Le monde est à nous. Les missiles balistiques, symbole de la puissance militaire iranienne

Une photo censée montrer les frappes de missiles iraniens sur des bases américaines en Irak, diffusée par la télévision d\'Etat de la République islamique d\'Iran, le 8 janvier 2020.

Attaque iranienne contre des bases américaines en Irak : "On est dans une sorte de riposte graduée"

Un Iranien porte un tee-shirt présentant le visage de Qassem Soleimani, le 3 janvier 2020 à Téhéran. Ce général iranien a été tué quelques heures plus tôt à Bagdad (Irak) par une frappe américaine.

Ce que l'on sait de l'attaque iranienne contre deux bases abritant des soldats américains en Irak

1234

Vous êtes à nouveau en ligne