Le Danemark accuse l'Iran d'avoir préparé un "attentat" sur son sol et rappelle son ambassadeur à Téhéran

Le ministre danois des Affaires étrangères, le 30 octobre 2018, à Copenhague, lors d\'une conférence de presse. 
Le ministre danois des Affaires étrangères, le 30 octobre 2018, à Copenhague, lors d'une conférence de presse.  (MARTIN SYLVEST / AFP)

Copenhague accuse l'Iran d'avoir préparé une attaque contre trois ressortissants iraniens sur son sol. Téhéran les soupçonne d'appartenir à un groupe indépendantiste ayant perpétré un attentat dans le pays en septembre.

Le Danemark a accusé, mardi 30 octobre, Téhéran d'avoir préparé un "attentat" contre trois Iraniens résidant sur le sol danois, en représailles à un attentat meurtrier perpétré en Iran fin septembre. "J'ai décidé de rappeler immédiatement l'ambassadeur danois à Téhéran pour des consultations", a déclaré, dans la foulée, le ministre danois des Affaires étrangères, Anders Samuelse.

Un peu plus tôt dans la journée, le chef du renseignement danois, Finn Borch Andersen, a fustigé "une opération du renseignement iranien qui, selon nous, préparait un attentat au Danemark"Un Norvégien d'origine iranienne a été arrêté le 21 octobre en Suède et placé en détention, selon les renseignement suédois. Il est soupçonné à la fois d'avoir préparé l'attaque et d'espionner au profit de l'Iran.

D'après Copenhague, cette "attentat" ciblait trois Iraniens soupçonnés d'appartenir au Mouvement arabe de lutte pour la libération d'Ahvaz, que Téhéran accuse d'être responsable d'un attentat meurtrier survenu le 22 septembre. Vingt-quatre personnes avaient été abattues par un commando lors d'un défilé militaire. L'attentat a été revendiqué par le groupe Etat islamique et un groupe séparatiste arabe.

Vous êtes à nouveau en ligne