Iran : la chercheuse Fariba Adelkah et son compagnon toujours derrière les barreaux

L'universitaire franco-iranienne renommée, Fariba Adelkah, est emprisonnée avec son compagnon, lui aussi chercheur, Roland Marchal. La chercheuse n'est plus en danger de mort, mais elle a entamé une grève de la faim.

Elle n'est plus poursuivie pour espionnage, mais Fariba Adelkah et son compagnon Roland Marchal restent en détention en Iran pour atteinte à la sécurité nationale. Ils ont été arrêtés en juin dernier. Fariba Adelkah est emprisonnée à Evin, au nord de Téhéran, dans la prison des opposants politiques. Il y a quelques semaines, elle a entamé une grève de la faim pour protester contre son arrestation arbitraire.

Un emprisonnement qui nuit aux relations franco-iraniennes

Emmanuel Macron a depuis demandé aux autorités iraniennes la libération immédiate des deux chercheurs. Sans succès, alors Paris hausse le ton. "Le fait qu'ils soient en prison est parfaitement inacceptable. Le président a demandé à plusieurs reprises au président Rohani qu'ils soient libérés, parce que cet emprisonnement est parfaitement arbitraire et il nuit beaucoup aux relations entre la France et l'Iran", a déclaré Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires étrangères lundi 13 janvier. La justice iranienne a refusé la demande de libération sous caution des deux chercheurs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne