Crash du Boeing 737 : l'Iran avoue avoir abattu l'avion et s'excuse

France 3

L'Iran avoue et s'excuse. Trois jours après le crash d'un Boeing qui a fait 176 morts, les autorités reconnaissent avoir abattu l'avion par erreur.

Le général Hajizadeh, commandant de la branche aérospatiale des gardiens de la Révolution, fait son mea culpa, samedi 11 janvier. "J'aurais préféré mourir plutôt que d'assister à un tel accident", explique-t-il. Le crash du Boeing 737 a été causé par un tir accidentel de missile. Après trois jours de dénégation, l'Iran fait volte-face.

Une erreur "désastreuse"

L'Iran plaide l'erreur humaine pour se justifier. "La République islamique d'Iran regrette profondément cette désastreuse erreur", a déclaré Hassan Rohani, président du pays. Voici la version des autorités iraniennes : la nuit de l'accident, un soldat pense avoir détecté un missile de croisière américain au-dessus d'un site sensible. Faute de pouvoir joindre sa hiérarchie, l'homme riposte avec un missile de courte portée qui vient heurter l'avion deux minutes après son décollage. L'Iran présente ses excuses mais accuse les États-Unis d'être responsables de l'escalade des tensions dans la région.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne