Crash en Iran : le Boeing aurait été abattu par un missile selon le Canada

FRANCE 2

Justin Trudeau et Boris Johnson estiment qu'un missile iranien a touché le Boeing qui s'est écrasé mercredi 8 janvier près de Téhéran. Le Canada et le Royaume-Uni demandent une enquête approfondie.

L'analyse d'images amateur pose question. Dans la nuit du mardi 7 au mercredi 8 janvier, un Boeing de la compagnie Ukraine International Airlines s'est écrasé peu après avoir décollé d'Iran. Un document authentifié par le New York Times montre un point lumineux qui correspondrait à un missile tiré depuis le sol. Au total, 176 personnes ont perdu la vie dans le crash. Pour le Canada, dont étaient originaires de nombreuses victimes, l'avion aurait été abattu par accident. "Les preuves dont nous disposons indiquent que l'avion a été abattu par un missile sol-air iranien, cela pourrait être une frappe non intentionnelle", a indiqué le Premier ministre canadien, Justin Trudeau.

Hypothèse rejetée par l'Iran

Mais cette hypothèse est fermement rejetée par Téhéran. "Ce qui est clair pour nous et que nous pouvons dire avec certitude, c'est que cet avion n'a pas été touché par un missile", a répondu Ali Abedzadeh, président de l'aviation civile iranienne. Des experts internationaux participent désormais à l'enquête pour comprendre pourquoi le Boeing s'est écrasé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne