Crash du Boeing ukrainien, l'Iran s'excuse

franceinfo

À la suite du crash de l'avion ukrainien près de Téhéran (Iran) mercredi 8 janvier, les autorités iraniennes confirment le tir de missiles et viennent de passer aux aveux et de formuler des excuses. 

C'est désormais officiel: des tirs de missiles iraniens ont causé la mort de plus de 170 passagers dans le crash d'un avion ukrainien près de Téhéran (Iran) mercredi 8 janvier. Le général Amir Hajizadeh, commandant des Gardiens de la révolution, endosse toutes les responsabilités de cet "accident" : "J'aurais préféré mourir plutôt que d'assister à un tel accident", a-t-il déclaré en conférence de presse. Après trois jours de dénégation, l'Iran fait volte-face et plaide l'erreur humaine pour se justifier. "La République islamique d'Iran regrette profondément cette désastreuse erreur", a expliqué le président Hassan Rohani.

L'Iran accuse les États-Unis de l'escalade des tensions


Même si les militaires iraniens semblent être en tord, le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif, accuse les États-Unis de l'escalade des tensions dans la région : "Une erreur humaine dans une période de crise causée par l'aventurisme des États-Unis a mené au désastre", a-t-il déclaré. Sous la pression, l'Iran a dû révéler la vérité. Dans l'après-midi du samedi 11 janvier, plusieurs centaines de personnes ont manifesté contre les dirigeants du pays, dénonçant leur inefficacité. De son côté, l'Ukraine demande une compensation à l'Iran, qui promet de traduire les coupables en justice.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne