Iran

L'Iran, soumis pendant des années à des sanctions internationales pour ses activités nucléaires sensibles, est le théâtre depuis le 28 décembre 2017 de protestations contre les difficultés économiques et contre le pouvoir. Il s'agit des plus importantes manifestations depuis le mouvement de contestation contre la réélection de l'ex-président ultraconservateur Mahmoud Ahmadinejad en 2009, qui avait été violemment réprimé.

Elles ont éclaté à Machhad, la deuxième ville du pays avant de prendre de l'ampleur et de toucher plusieurs autres villes, où les Iraniens sont descendus dans la rue pour protester contre les difficultés économiques du pays, isolé et soumis pendant des années à des sanctions internationales pour ses activités nucléaires sensibles.

"Ceux qui détruisent les biens publics, créent du désordre et agissent dans l'illégalité doivent répondre de leurs actes et payer le prix. Nous agirons contre les violences et ceux qui provoquent la peur et la terreur", a averti le ministre de l'Intérieur, Abdolreza Rahmani Fazli.

L'accès sur les téléphones portables à Telegram et Instagram, très utilisé dans le pays, a été de nouveau restreint le 31 décembre 2017 dans l'après-midi, selon la télévision d'Etat. Les autorités accusent des groupes "contre-révolutionnaires" basés à l'étranger d'utiliser les réseaux sociaux pour appeler les gens à manifester et faire usage de cocktails Molotov et d'armes à feu.

plus
Le président des Etats-Unis Donald Trump lors d\'un discours à Washington, le 17 mai 2019.

Donald Trump menace de provoquer la "fin officielle de l'Iran" si Téhéran "veut se battre"

Le porte-avions américain \"USS Abraham Lincoln\" entrant en mer Méditerranée par le détroit de Gibraltar, le 13 avril 2019, dans le cadre du déploiement d\'une force militaire américaine au Moyen-Orient.

Iran/USA : la tension monte dans le golfe Persique

Quatre navires auraient été victimes de sabotages au large de l\'Iran. Ces incidents renforcent le ressentiment que cultivent les États-Unis envers l\'Iran.

VIDEO. Collision ou explosion ? Des tensions au large de l'Iran après de possibles sabotages maritimes

Le ministre saoudien de l\'Energie, Khalid al-Falih, à Riyadh, le 8 avril 2019.

Les Emirats arabes unis dénoncent des "actes de sabotage" contre deux pétroliers saoudiens, l'Iran réclame une enquête

L\'\"USS Arlington\" le 6 juin 2017 au large de Ventspils en Lettonie dans le cadre d\'exercices militaires de l\'OTAN.

Face à l'Iran, les Etats-Unis envoient un navire et une batterie de missiles au Moyen-Orient

Le bâtiment du réacteur nucléaire de Bushehr (Iran), le 3 avril 2007. 

Accord sur le nucléaire iranien : les Européens rejettent "l'ultimatum" de l'Iran

Le président iranien, Hassan Rohani, donne une conférence de presse à Téhéran (Iran) le 17 janvier 2017, pour célébrer le premier anniversaire de l\'accord sur le nucléaire iranien.

En réponse aux États-Unis, l'Iran pousse les Européens à choisir leur camp

Un avion de la compagnie Joon

Escale en urgence en Iran pour un avion d'une filiale d'Air France

Le président américain Donald Trump, le 8 mai 2019.

Remise en cause de l'accord sur le nucléaire iranien : "Les premiers responsables sont bien les États-Unis"

Le président iranien Hassan Rohani, lors de la réunion de son cabinet, le 8 mai 2019 à Téhéran (Iran).

Tensions entre l'Iran et les États-Unis : la communauté internationale divisée

La ministre française des Armées, Florence Parly, le 30 avril 2019 à la sortie de l\'Elysée, à Paris. 

Accord sur le nucléaire iranien : Paris n'exclut pas des sanctions européennes contre Téhéran

Le bâtiment du réacteur nucléaire de Bushehr, dans le sud de l\'Iran, le 26 février 2006.

Nucléaire iranien : six questions sur la nouvelle crise diplomatique qui inquiète le monde

Le président iranien Hassan Rohani, lors de la réunion de son cabinet, le 8 mai 2019 à Téhéran (Iran).

Accord sur le nucléaire iranien : "Nous réduisons nos engagements", annonce Téhéran

Une photo prise par la présidence iranienne montrant le président iranien, Hassan Rouhani, avec le directeur de l\'organisation de technologie nucléaire iranienne, Ali Akbar Salehi, le 9 avril 2019 à Téhéran (Iran). 

Accord sur le nucléaire iranien : Téhéran suspend certains de ses engagements et lance un ultimatum aux signataires

Le porte-avions américain \"USS Abraham Lincoln\", près de Hong Kong, en 2004.

Méditerranée : les États-Unis montrent les muscles

Le porte-avions américain \"USS Abraham Lincoln\", près de Hong Kong, en 2004.

Les Etats-Unis envoient un porte-avions et des bombardiers au Moyen-Orient, un "message clair et indubitable" à l'Iran

Un exercice naval conjoint entre les Etats-Unis et le Qatar dans le Golfe persique, le 16 juin 2017.

Un drone iranien survole un porte-avions américain dans le golfe Persique

Le superéthanol n\'est proposé que dans 1 000 stations-service en France, comme ici dans la banlieue de Bordeaux. 

Essence : les prix au plus haut depuis 2013

 Un automobiliste s\'apprête à faire le plein dans une station-service de Lille.

Carburants : l'essence au plus haut depuis six ans

13H15 / FRANCE 2

VIDEO. Quand la boxeuse Sadaf Khadem et Mahyar Monshipour apprennent que l'Iran a lancé un mandat d'arrêt contre eux

13H15 / FRANCE 2

13h15 du samedi 27 avril 2019

La bourse de New York, le 11 février 2016. (photo d\'illustration) 

Les prix du pétrole grimpent avec le durcissement des sanctions américaines contre l'Iran

Une raffinerie de pétrole sur l\'ile de Lavan, en Iran, en 2004.

Sanctions américaines contre le pétrole iranien : "De toute évidence, ce n’est pas bon pour le consommateur"

À partir du jeudi 2 mai, huit pays devront cesser tout achat de pétrole à la République islamique, sous peine de sanctions de la part de Washington.

Le brief éco. Pétrole : pourquoi Donald Trump veut couper le robinet iranien ?

Une raffinerie de pétrole sur l\'île de Lavan en Iran, le 16 mai 2004. (photo d\'illustration)  

Pétrole : Donald Trump veut "assécher" l'Iran

Une raffinerie de pétrole sur l\'île de Lavan en Iran, le 16 mai 2004. (photo d\'illustration)  

Les Etats-Unis sanctionneront tout pays qui continuera à acheter du pétrole iranien

Boxeuse clandestine dans son pays (Iran), Sadaf Khadem, 24 ans, ici à Royan le 10 avril 2019, va être la première boxeuse iranienne à monter sur un ring en France. 

L'Iran veut arrêter la boxeuse Sadaf Khadem et le champion français Mahyar Monshipour

Boxeuse clandestine dans son pays (Iran), Sadaf Khadem, 24 ans, ici à Royan le 10 avril 2019, va être la première boxeuse iranienne à monter sur un ring en France. 

Boxe : première victoire officielle pour une Iranienne

Sadam Khadem, boxeuse iranienne dispute un match à Royan (Charente-Maritime), samedi 13 avril.

Boxe : victoire historique pour l'Iranienne Sadaf Khadem

Pour la première fois, une Iranienne va participer à un combat de boxe officiel samedi 13 avril à Royan (Charente-Maritime).

Sport : une Iranienne va disputer pour la première fois un match de boxe officiel

1234567891019

Vous êtes à nouveau en ligne