Iran

L'Iran, soumis pendant des années à des sanctions internationales pour ses activités nucléaires sensibles, est le théâtre depuis le 28 décembre 2017 de protestations contre les difficultés économiques et contre le pouvoir. Il s'agit des plus importantes manifestations depuis le mouvement de contestation contre la réélection de l'ex-président ultraconservateur Mahmoud Ahmadinejad en 2009, qui avait été violemment réprimé.

Elles ont éclaté à Machhad, la deuxième ville du pays avant de prendre de l'ampleur et de toucher plusieurs autres villes, où les Iraniens sont descendus dans la rue pour protester contre les difficultés économiques du pays, isolé et soumis pendant des années à des sanctions internationales pour ses activités nucléaires sensibles.

"Ceux qui détruisent les biens publics, créent du désordre et agissent dans l'illégalité doivent répondre de leurs actes et payer le prix. Nous agirons contre les violences et ceux qui provoquent la peur et la terreur", a averti le ministre de l'Intérieur, Abdolreza Rahmani Fazli.

L'accès sur les téléphones portables à Telegram et Instagram, très utilisé dans le pays, a été de nouveau restreint le 31 décembre 2017 dans l'après-midi, selon la télévision d'Etat. Les autorités accusent des groupes "contre-révolutionnaires" basés à l'étranger d'utiliser les réseaux sociaux pour appeler les gens à manifester et faire usage de cocktails Molotov et d'armes à feu.

plus
Non, il n\'y a pas eu de policiers casseurs pendant les manifestations du 5 décembre

Désintox. Non, il n'y a pas eu de policiers casseurs pendant les manifestations du 5 décembre

Le siège de la Cour pénale internationale à La Haye (Pays-Bas), le 1er juillet 2002.

La Cour internationale de justice, un tribunal et des décisions symboliques

La chercheuse française Fariba Adelkhah, sur une photo datée de 2012.

Iran : la justice renvoie une demande de libération des deux chercheurs français

Emmanuel Macron s\'exprime depuis l\'Elysée (Paris), le 10 décembre 2019.

Emmanuel Macron réclame à l'Iran de libérer "sans délai" deux chercheurs français

VIDEO. \"Tellement de gens ont été abattus, tués, blessés\" : Golshifteh Farahani dénonce la situation en Iran

VIDEO. "Tellement de gens ont été abattus, tués, blessés" : Golshifteh Farahani dénonce la situation en Iran

Des manifestants contre la hausse du prix de l\'essence à Shiraz en Iran, le 17 novembre 2019.

Les Etats-Unis accusent le régime iranien d'avoir tué plus de 1 000 manifestants

Des passants à Téhéran (Iran) au lendemain de manifestations contre l\'augmentation du prix de l\'essence, le 27 novembre 2019.

En Iran, "au moins 208 morts" depuis le début de la contestation, selon un nouveau bilan d'Amnesty International

Des Iraniens manifestent contre la hausse du prix de l\'essence, à Ispahan (Iran), le 16 novembre 2019.

Au moins 143 manifestants tués dans le mouvement de contestation en Iran, selon un dernier bilan d'Amnesty International

La devanture d\'une agence bancaire brûlée en Iran.

Iran, Irak, Kenya : un jour dans le monde

Des Iraniens manifestent contre la hausse du prix de l\'essence, le 16 novembre 2019 à Téhéran (Iran).

Iran : une semaine de violences

Jason Rezaian, l\'ancien chef du bureau du Washington Post à Tehran, le 20 février 2019 à Washington. 

Etats-Unis : l'Iran condamné à verser 180 millions de dollars à un journaliste américain, détenu un an et demi

Emeute à Isfahan (Iran) à cause d\'une hausse du carburant, le 16 novembre 2019.

Iran : le régime aurait repris le contrôle après cinq jours de révolte

Des Iraniens manifestent contre la hausse du prix de l\'essence, le 16 novembre 2019 à Téhéran (Iran).

Iran : on vous explique pourquoi le pays est plongé dans une violente crise économique et sociale

Hassan Roani, président iranien, annonce la reprise des activités nucléaires, mardi 5 novembre à Téhéran (Iran).

Iran : un colosse aux pieds d'argile ?

Des Iraniens manifestant contre la hausse du prix de l\'essence, le 16 novembre 2019 à Isfahan (Iran).

Iran : contestation et répression sanglante à huis clos

Les informés de franceinfo du 19 novembre 2019.

Emmanuel Macron devant les maires, les retraites, la précarité étudiante, l'Iran... les informés du 19 novembre

Des Iraniens manifestent contre la hausse du prix de l\'essence, le 16 novembre 2019 à Téhéran (Iran).

Iran : plus de 100 manifestants ont été tués, selon Amnesty International

Irak, l'influence de Téhéran

Une station-service détruite en Iran

L'Iran en proie à une révolte à cause de la flambée du prix de l'essence

Emeute à Isfahan (Iran) à cause d\'une hausse du carburant, le 16 novembre 2019.

Les Iraniens en colère et coupés du monde

Des Iraniens manifestant contre la hausse du prix de l\'essence, le 16 novembre 2019 à Isfahan (Iran).

Iran : manifestation contre les hausses du carburant

Des Iraniens manifestant contre la hausse du prix de l\'essence, le 16 novembre 2019 à Isfahan (Iran).

L'Iran touché par une vague de mécontentement après une hausse du prix de l'essence

Le président iranien, Hassan Rohani, à Téhéran (Iran), le 5 novembre 2019.

L'Iran affirme avoir découvert un gisement de pétrole de 2 400 km2

L\'Iran est située sur plusieurs plaques techtoniques et particulièrement touché par les séismes.

Un séisme fait 5 morts et 120 blessés dans le Nord-Ouest de l'Iran

Le président iranien Hassan Rohani, à Téhéran, la capitale iranienne, le 18 septembre 2019.

Nucléaire : l'Iran reprend l'enrichissement de l'uranium

Le président iranien, Hassan Rohani, lors d\'une conférence à Erevan, en Arménie, le 10 janvier 2019.

L'Iran relance ses activités d'enrichissement d'uranium pour faire pression sur ses partenaires (dont la France)

Hassan Roani, président iranien, annonce la reprise des activités nucléaires, mardi 5 novembre à Téhéran (Iran).

Nucléaire iranien : Téhéran va recommencer à enrichir de l'uranium

Ali Khameinei, le guide suprême iranien, lors d\'un discours à Téhéran, la capitale iranienne, le 26 juin 2017.

Le guide suprême iranien s'en prend à Emmanuel Macron sur le nucléaire

Reza Deghati.

L'invité du 23h : Reza Deghati, l'homme qui "capté" l'histoire iranienne

Une patrouille militaire russe aux environs de Kobane, au nord de la Syrie, le 23 octobre 2019.

Micro européen. Syrie, un labyrinthe pour l'Europe

123456789102025

Vous êtes à nouveau en ligne