Irak : vaste offensive kurde contre Daech pour reprendre Sinjar

(Un sniper kurde se bat contre les djihadistes de l'Etat islamique à Sinjar en Irak en décembre dernier © MaxPPP)

Appuyés par des frappes américaines, des combattants kurdes et yézidis ont annoncé ce jeudi avoir repris le contrôle de plusieurs villages des environs de Sinjar, dans le nord de l'Irak, aux mains des djihadistes de l'Etat islamique depuis août 2014.

Les peshmergas (les combattants kurdes) avaient déjà tenté sans y parvenir de reprendre Sinja en décembre dernier. La reconquête de cette ville serait une victoire majeure pour les Kurdes, qui récupéreraient ainsi la majorité de leur territoire perdu dans l'offensive djihadiste du mois d'août 2014. Sinjar est une ville stratégique : sa reconquête permettrait de couper la route reliant la Syrie à Mossoul, un axe vital pour l'approvisionnement de Daech. 

A LIRE AUSSI ►►► Août 2014 : les djihadistes entrent dans Sinjar

7.500 combattants participent à cette offensive. Ils sont soutenus dans leur progression par des raids aériens menés par les forces américaines et leurs alliés.

600 combattants de Daech déployés à Sinjar

Les Kurdes auraient d'ores et déjà enregistré plusieurs avancées majeures, en reprenant le contrôle d'un village à l'ouest de Sinjar et de deux autres faubourgs dans l'est de la ville, selon le conseil de sécurité du Kurdistan irakien. Des informations difficilement vérifiables pour le moment. 

D'après l'armée américaine, Sinjar est défendue par près de 600 combattants de l'Etat islamique. Beaucoup d'entre eux ont été envoyés en renforts ces dernières heures, dès le déclenchement de l'offensive kurde. 

"La bataille qui s'engage ce jeudi est la plus importante jamais entreprise par les combattants kurdes", explique le correspondant de France Info dans la région, Pierrick Bonno
--'--
--'--
(©)