Investiture d'Obama : l'hymne américain en playback, questions sur Beyoncé

(Jason Reed Reuters)

La question fait les gros titres aux Etats-Unis depuis lundi dernier. Les Marines ont-ils joué en direct l'hymne américain lors de l'investiture du président américain ? La réponse a été donnée mardi, c'est non. Il y a aussi de gros doutes sur la prestation de la chanteuse Beyoncé.

L'hymne américain a-t-il été en playback total lundi pour l'investiture de Barack Obama. La question agite la presse américaine. Le prestigieux corps des Marines a finalement
dévoilé les coulisses de la cérémonie. Dans un communiqué publié mardi, l'orchestre a admis ne pas avoir joué en direct l'hymne américain, le "Star Spangled Banner". " Il a été décidé qu'une interprétation en direct n'était pas un risque à
prendre pour un événement si important
" , explique le texte.

C'est donc un
enregistrement réalisé la veille, par précaution comme pour chaque grand
événement américain, qui a été diffusé devant les centaines de milliers de
spectateurs venus assister à la prestation de serment de Barack Obama devant le Capitole.

Et Beyoncé ? La célèbre chanteuse choisie pour entonner
l'hymne américain a donc dû, au minimum, poser sa voix sur une piste pré-enregistrée.
Mais elle-même, a-t-elle chanté en direct ? Le communiqué des Marines ne
répond pas à la question. Une porte-parole de l'orchestre, citée par le New
York Times :

"Personne dans l'orchestre des Marines ne peut dire si
elle était en direct ou enregistrée."

Beyoncé est enfermée depuis la cérémonie dans un silence assourdissant? Elle n'a pas réagi pour le moment aux rumeurs de playback. Le mystère reste entier, avivé par
cette photo publiée sur le réseau social Instagram et retirée depuis, et qui montre la chanteuse
en studio en compagnie de trois soldats. Il y a aussi cette image lors de sa
prestation, qui la montre retirant son oreillette en pleine chanson.

Elle seule peut désormais mettre un terme à ce début de
polémique. En attendant, voilà de quoi vous faire votre propre idée.

Vous êtes à nouveau en ligne