Inondations en Thaïlande : le centre-ville de Bangkok épargné

(Radio France ©REUTERS)

Le centre commercial et financier de la capitale thaïlandaise est pour le moment épargné par la montée des eaux. Les quartiers périphériques et les régions du nord du pays sont toujours très inondés. L'eau devrait se retirer progressivement à partir de la semaine prochaine.

Bangkok est en état d'alerte maximum depuis ce samedi, le pouvoir thaïlandais a même décrété un week-end prolongé de cinq jours pour permettre aux habitants de la capitale de se préparer. La Premier ministre est plutôt optimiste malgré tout, Yingluck Shinawatra déclare ce matin que "si tout le monde travaille dur, les inondations à Bangkok vont commencer à baisser la première semaine de novembre" .

Si le centre ville est parfaitement à sec, la banlieue de la mégapole de 12 millions d'habitants est très touchée par la montée des eaux. Ainsi le centre de secours basé à l'aéroport Don Mueang a dû déménager puisqu'il a été touché lui aussi par les eaux et privé d'électricité. Ce sont d'ailleurs les fortes pluies dans le nord du pays couplées à un fort coefficient de marée qui sont responsables de la catastrophe.

Plusieurs pays européens déconseillent toujours de se rendre à Bangkok. Le ministère français des Affaires étrangères précise qu'il "convient d’éviter autant que possible d’entrer dans Bangkok et de privilégier les vols de correspondance intérieure" . Depuis le début des inondations, on dénombre au moins 381 morts dans le pays. 

Vous êtes à nouveau en ligne