VIDEO. Des lunettes données en France pour que cette jeune Indienne voie enfin les sommets de l'Himalaya

Quand une écolière de la région du Zanskar, en Inde, découvre, émue, les sommets de l'Himalaya à travers sa première paire de lunettes... "Envoyé spécial" a suivi une équipe médicale française venue mettre ses compétences au service de la population oubliée du "petit Tibet". 

"Je pense qu'elle va voir pour la première fois de sa vie les sommets de l'Himalaya ! Ça fait plaisir..." Julie en a "des frissons partout" : sa première patiente du Zanskar est une adolescente de 15 ans. Et jusque-là, elle "voyai[t] vraiment flou". Ici, seulement 10% de la population a un travail rémunéré – 70 euros par mois en moyenne. Alors personne ne peut se payer de consultation ophtalmologique... et encore moins des lunettes.

Julie, l'opticienne, est la plus jeune des dix Français partis au "petit Tibet" (ainsi que l'on désigne souvent le Zanskar, une région au nord de l'Inde) mettre leurs connaissances médicales au service des "oubliés de l’Himalaya". C'est la première fois qu'une équipe de médecins se rend dans ces lieux difficiles d'accès, à 5 000 mètres d'altitude, où les a suivis "Envoyé spécial". La jeune fille, elle, fait partie de la centaine de villageois qui seront soignés par l'équipe ce jour-là.     

3 000 paires récoltées à travers toute la France

Julie a trouvé la bonne correction optique pour sa patiente. Reste à tomber sur des lunettes "pas trop moches", parmi les 3 000 paires usagées, données à travers toute la France et classées par valeurs de correction. Puis à les essayer dehors, face aux montagnes...

Comment se sent la jeune fille avec ses premières lunettes ? "Vraiment bien", répond-elle dans un grand sourire, "très émue". Grâce à cette paire, l'écolière va pouvoir reprendre une scolarité normale.

Extrait de "Himalaya, des médecins au sommet", un reportage à voir dans "Envoyé spécial" le 24 octobre 2019.

Vous êtes à nouveau en ligne