"Quand des élections en Inde approchent, les tensions au Cachemire sont toujours plus fortes"

France 3

Olivier Guillard, directeur de recherche à l'IRIS et spécialiste de l'Asie, est l'invité du Soir 3 mercredi 27 février pour évoquer les tensions entre l'Inde et le Pakistan.

L'Inde affirme avoir mené une frappe préventive contre un groupe islamiste basé au Pakistan. "On peut la croire. Les Pakistanais l'ont attesté en montrant des photos du site frappé. La frappe a bien eu lieu pour viser un groupe islamiste à l'origine d'un attentat dans le Cachemire indien qui a fait 40 morts", explique Olivier Guillard, spécialiste de l'Asie à l'Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS).

"Ces tensions peuvent toujours durer. Depuis 1947, ces deux pays traversent des crises plus ou moins fortes entrecoupées d'accalmie. La dernière guerre dans le Cachemire ne date que de 20 ans", rappelle le directeur de recherche. "La population est mécontente actuellement dans cette région et des élections générales ont lieu bientôt en Inde, période où les tensions au Cachemire sont toujours plus fortes", note-t-il dans le Soir 3 mercredi 27 février.

Inde et Pakistan ont la bombe atomique

Ce sont deux puissances nucléaires. "Il y a 20 ans, ce qui a tenu l'Inde et le Pakistan de passer le seuil nucléaire est la pression internationale, notamment celle des États-Unis. La Chine avait mis aussi la pression sur le Pakistan. Les deux pays doivent toujours avoir cet exemple en tête", affirme Olivier Guillard.

L'UE ne prend pas encore position pour un pays ou un autre, car "le dossier est très sensible. La plupart des pays ont des intérêts importants dans ces pays, surtout en Inde, 4e puissance mondiale", conclut-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne