Voir la vidéo
FRANCE 2

Pollution : New Delhi en état "d'urgence sanitaire"

Un brouillard épais et toxique enveloppe encore, ce mardi 14 novembre au matin, New Delhi (Inde). Depuis une semaine, Indiens et touristes suffoquent. La concentration dans l'air de particules fines est 20 à 30 fois supérieure au seuil d'alerte. "C'est devenu très difficile de respirer. On souffre d'irritation aux yeux, on suffoque, c'est pire que tout ce qu'on a connu avec la pollution", constate un homme.

15 000 personnes hospitalisées

Lundi, les enfants ont repris le chemin de l'école après plusieurs jours de fermeture, même s'il n'y a aucune amélioration de la qualité de l'air. Et pourtant, les plus jeunes sont une population très vulnérable à la pollution. Dans cette mégapole de 20 millions de personnes, la pollution est un fléau responsable de la mort de plus d'un million de personnes par an. Ces derniers jours, 15 000 personnes ont été hospitalisées. Les médecins parlent d'une situation d'urgence pour la santé publique. Les autorités semblent quant à elles dépassées. Chantiers arrêtés, usines fermées, camions filtrés, les mesures restent insuffisantes.

Le JT
Les autres sujets du JT
plus