Le gouvernement veut doubler le revenu des agriculteurs… en Inde

Le gouvernement indien promet de doubler le revenu des agriculteurs d\'ici 2022.
Le gouvernement indien promet de doubler le revenu des agriculteurs d'ici 2022. (AFP)

L’information prend une résonance particulière dans le contexte français. Le gouvernement indien veut aider ses paysans en doublant leurs revenus d’ici 2022. Plus de la moitié de la population indienne vit dans le monde rural et des élections approchent.


Le gouvernement indien a présenté son budget 2016-2017, que le Premier ministre Narendra Modi a qualifié de budget «pour les ruraux, pour les pauvres». Le ministre des Finances, Arun Jaitley, a présenté un budget de près de 11,5 milliards d’euros affecté au développement du monde rural.
 
Dans un contexte de grave sécheresse, on trouve notamment un plan pour l’irrigation doté d’un fond de 200 milliards de roupies (2,6 milliards d’euros). Une aide particulièrement attendue après deux années de mousson insuffisante. Le gouvernement va aussi mettre en place un fond d’assurance des récoltes très attendu dans un pays où la météo est particulièrement capricieuse.
 
Il va également accroître les dépenses de son programme garantissant des journées de travail aux personnes sans ressource en milieu rural. Autant d’actions qui  visent, selon le Premier ministre, à doubler le revenu des paysans en cinq ans. RFI le rappelle dans un article consacré aux suicides en Inde: «90% des agriculteurs sont pauvres et possèdent moins d’un hectare de terre.» Les fermages des terres louées sont à payer, que la récolte soit bonne ou pas.
 
L’autre pilier du budget est consacré à l’électrification des campagnes. 300 millions d’habitants ne sont pas encore raccordés au réseau. L’Etat s’engage à ce que dans deux ans tout le pays soit couvert.
 
Elections à venir
Narendra Modi espère ainsi trouver grâce auprès du monde rural à l’approche d’élections capitales. Dans plusieurs grands Etats, les voix du monde rural feront les majorités. Or, le Bharatiya Janata Party (BJP) a déjà subi un revers électoral, en 2015 dans le Bihar, l’un des plus grands et des plus pauvres des Etats.
 
Les associations d’agriculteurs sont très remontées contre le gouvernement, l’accusant d’inaction. Pendant un temps, Narendra Modi avait évoqué les suicides dans les campagnes. Mais depuis qu’il est au pouvoir, il a tendance à minimiser le phénomène. L’Etat du Karnataka dans le sud du pays a connu pourtant un nombre considérable de suicidesen 2015. 284 agriculteurs se sont donnés la mort en quatre mois. Des suicides qui sont souvent l’ultime conséquence d’un endettement extrême.
Vous êtes à nouveau en ligne