La Bharatiya Mahila Bank, première banque publique pour les Indiennes

Le ministre indien des Finances, P.Chidambaram, inaugure, le 19 novembre 2013 à Bombay, la première succursale de la Bank Bharatiya Mahila, première banque d\'Etat à destination des femmes.
Le ministre indien des Finances, P.Chidambaram, inaugure, le 19 novembre 2013 à Bombay, la première succursale de la Bank Bharatiya Mahila, première banque d'Etat à destination des femmes. (AFP/Indranil MUKHERJEE)

La première banque publique destinée aux femmes, la Bharatiya Mahila Bank, a été inaugurée le 19 novembre 2013 par le Premier ministre indien dans le sud de Bombay, la capitale financière du pays. L’institution, dirigée par une femme, vise à renforcer la sécurité et l’indépendance financière des Indiennes qui sont seulement 26% à détenir un compte bancaire.

«La triste réalité est que les femmes font face à une discrimination et des difficultés chez elles, à l'école, au travail et dans les lieux publics», a souligné le Premier ministre indien, Manmohan Singh, en inaugurant l’une des sept agences de la Bharatiya Mahila Bank (la banque indienne des femmes), désormais ouvertes dans le pays.
 
La clientèle féminine devrait être servie par un personnel lui aussi exclusivement féminin, même si les hommes pourront y ouvrir un compte. Ce projet avait été dévoilé en février 2013, deux mois après le viol collectif meurtrier d'une étudiante dans un bus de New Delhi, qui avait laissé le pays sous le choc.

Le ministre des Finances a indiqué que la nouvelle banque, dont le conseil d’administration est composé de huit femmes, avait bénéficié d’un financement de 10 milliards de roupies, soit 120 millions d’euros, de la part de l'Etat.
 
Présidée par Usha Ananthasubramanian, ancienne dirigeante de la Punjab National Bank, la Bharatiya Mahila Bank, dont le siège social est basé à New Delhi, emploie 86 personnes dans le pays dont plus de 55% sont des femmes. Elle vise l’ouverture de 771 agences d’ici sept ans.

En Inde, il existe déjà des banques coopératives, gérées par des femmes et visant une clientèle féminine. Dans l'Etat du Maharashtra, dans l’ouest du pays, la Mann Deshi Mahila Sahakari Bank (MDMSB), une banque de microfinance fondée en 1997, revendique plus de 185.000 clients.

Le fait que les Indiennes puissent se rendre dans une banque sans leur mari montre que l'Etat s'attaque enfin au fléau de la condition féminine. Mais la tâche reste gigantesque : en juin 2013, une enquête de Trustlaw classait l'Inde comme le pire pays du G20 pour les femmes, derrière l'Arabie Saoudite.

 

Vous êtes à nouveau en ligne